Outils pour utilisateurs

Outils du site


issue113:tuto2

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
issue113:tuto2 [2016/10/13 14:50]
andre_domenech
issue113:tuto2 [2016/10/14 10:24] (Version actuelle)
auntiee
Ligne 25: Ligne 25:
 Installation Installation
  
-Bien que SQLite n'atteint la notoriété que relativement récemment, ce projet a commencé ​depuis ​2000. Il a certainement rempli un vide dans l'​univers des bases de données, car sa fonctionnalité importante est que les programmes des postes clients sont liés à une simple bibliothèque. Il n'y a pas besoin d'​installer une grande interface de la base de données sur la machine de l'​utilisateur,​ ni de se connecter à un serveur externe de base de données par un réseau. Les données sont stockées localement, dans un format de fichier simple. ​Ceci la rend très rapide et pratique ​pour les bases de données de taille ​petite à moyenne auxquelles accède en général un unique ​utilisateur,​ tout en rendant ​les données facilement transportables d'un ordinateur à un autre (par simple copie d'un fichier).+Bien que SQLite n'ait atteint la notoriété que relativement récemment, ce projet a commencé ​dès 2000. Il a certainement rempli un vide dans l'​univers des bases de données, car sa fonctionnalité importante est que les programmes des postes clients sont liés à une simple bibliothèque. Il n'y a pas besoin d'​installer une grande interface de la base de données sur la machine de l'​utilisateur,​ ni de se connecter à un serveur externe de base de données par un réseau. Les données sont stockées localement, dans un format de fichier simple. ​Ainsi, ​pour les bases de données de petite à moyenne ​taille ​auxquelles accède en général un seul utilisateur,​ tout devient très rapide et pratique et les données ​sont facilement transportables d'un ordinateur à un autre (par simple copie d'un fichier).
  
-SQLite ​sera probablement déjà installé sur un système Ubuntu, mais assurons-nous-en et installons en ligne de commande à la fois le client et le paquet pour développeur. Nous aurons besoin de cette seconde partie pour compiler l'​accès à la base de données dans nos programmes. Les paquets nécessaires sont :+SQLite ​est probablement déjà installé sur un système Ubuntu, mais assurons-nous-en et installons en ligne de commande à la fois le client et le paquet pour développeur. Nous aurons besoin de cette seconde partie pour compiler l'​accès à la base de données dans nos programmes. Les paquets nécessaires sont :
  
 sudo apt-get install sqlite3 libsqlite3-dev sudo apt-get install sqlite3 libsqlite3-dev
Ligne 47: Ligne 47:
 sqlite> insert into issues values (108, 'issue 108', '- description goes here -', '​http://​dl.fullcirclemagazine.org/​issue108_en.pdf',​ '​python inkscape chrome devices arduino'​);​** sqlite> insert into issues values (108, 'issue 108', '- description goes here -', '​http://​dl.fullcirclemagazine.org/​issue108_en.pdf',​ '​python inkscape chrome devices arduino'​);​**
  
-La commande CREATE TABLE crée une nouvelle table -appelée « issues » - dans laquelle plusieurs champs sont définis pour chaque saisie. « id » sera simplement un code numérique d'​identification qui sera utilisé par le système pour indexer nos enregistrements par ordre croissant. Pour chaque saisie, l'​information enregistrée inclura un titre (title), une description,​ un lien de téléchargement (download) et des étiquettes (tags), dans des chaînes distinctes. Ceci devient ​peut-être plus clair quand nous remplissons ​la base de données avec de la vraie information :+La commande CREATE TABLE crée une nouvelle table - appelée « issues » (numéros) ​- dans laquelle plusieurs champs sont définis pour chaque saisie. « id » sera simplement un code numérique d'​identification qui sera utilisé par le système pour indexer nos enregistrements par ordre croissant. Pour chaque saisie, l'​information enregistrée inclura un titre (title), une description,​ un lien de téléchargement (download) et des étiquettes (tags), dans des chaînes distinctes. Ceci deviendra ​peut-être plus clair quand nous remplirons ​la base de données avec de la vraie information :
  
 sqlite> insert into issues values (110, 'issue 110', '- place pour la description -', '​http://​dl.fullcirclemagazine.org/​issue110_en.pdf',​ '​python clonezilla inkscape, chromebook'​);​ sqlite> insert into issues values (110, 'issue 110', '- place pour la description -', '​http://​dl.fullcirclemagazine.org/​issue110_en.pdf',​ '​python clonezilla inkscape, chromebook'​);​
Ligne 104: Ligne 104:
 L'​interface avec Free Pascal L'​interface avec Free Pascal
  
-Nous commencerons par écrire un court programme, simplement pour tester la connectivité entre l'​environnement de notre programme et la bibliothèque SQLite. À l'​intérieur,​ nous nous limiterons à réaliser une recherche rapide et à afficher les résultats à l'​écran avec une commande Writeln.+Nous commencerons par écrire un court programme, simplement pour tester la connectivité entre l'​environnement de notre programme et la bibliothèque SQLite. À l'​intérieur,​ nous nous limiterons à réaliser une recherche rapide et à afficher les résultats à l'​écran avec la commande Writeln.
  
-Les membres du projet Free Pascal ont préparé une « unit » bien pratique. En fait, il y a plusieurs alternatives,​ mais celle présentée ici semble être la mieux supportée, au moins à l'​heure actuelle. Nous avons besoin de l'unit Crt pour Writeln, mais aussi de Strings et Classes ; cette dernière contient le type TStringList qui sera utilisé pour accéder à chaque ligne du résultat ​recherché. Enfin, Sqlite et Sqlite3db traitent la connexion réelle à la bibliothèque :+Les membres du projet Free Pascal ont préparé une « unit » bien pratique. En fait, il y a plusieurs alternatives,​ mais celle présentée ici semble être la mieux supportée, au moins à l'​heure actuelle. Nous avons besoin de l'unit Crt pour Writeln, mais aussi de Strings et Classes ; cette dernière contient le type TStringList qui sera utilisé pour accéder à chaque ligne du résultat ​de la recherche. Enfin, Sqlite et Sqlite3db traitent la connexion réelle à la bibliothèque :
  
 uses uses
Ligne 208: Ligne 208:
 end;** end;**
  
-Après exécution, le résultat est un entier qui contient soit la commande cmOpen indiquant que l'​utilisateur a fermé le dialogue en utilisant le bouton « Open » (Ouvrir), soit cmCancel si le bouton « Cancel » (Annuler) a été utilisé. FileName est une chaîne contenant le nom du fichier choisi. Nous pouvons maintenant utiliser cette entrée pour paramétrer la fenêtre de dialogue qui crée la connexion à SQLite, ​exécuter ​la recherche et afficher ​les résultats :+Après exécution, le résultat est un entier qui contient soit la commande cmOpen indiquant que l'​utilisateur a fermé le dialogue en utilisant le bouton « Open » (Ouvrir), soit cmCancel si le bouton « Cancel » (Annuler) a été utilisé. FileName est une chaîne contenant le nom du fichier choisi. Nous pouvons maintenant utiliser cette entrée pour paramétrer la fenêtre de dialogue qui crée la connexion à SQLite, ​exécute ​la recherche et affiche ​les résultats :
  
 if not (result = cmCancel) then if not (result = cmCancel) then
Ligne 234: Ligne 234:
 inherited Init (R, '​xxx'​);​** inherited Init (R, '​xxx'​);​**
  
-R est une variable de type TRect que Free Vision utilise pour indiquer une région rectangulaire de l'​écran. Les deux champs A et B sont les angles haut gauche et bas droit qui définissent le rectangle, dont X et Y sont dans ce cas les numéros de lignes ​et de colonnesD'un autre côté, pDisplay est un pointeur vers TDisplaySQLDialog - un objet qui hérite de TDialog et qui ne fait pas partie des bibliothèques standard de Vision. Aussi, nous devons le définir, écrasant seulement la méthode Init du constructeur pour transmettre le nom du fichier de la base de données à ouvrir et afficher :+R est une variable de type TRect que Free Vision utilise pour indiquer une région rectangulaire de l'​écran. Les deux champs A et B sont les angles haut gauche et bas droit qui définissent le rectangle, dont X et Y sont dans ce cas les numéros de ligne et de colonneEn revanche, pDisplay est un pointeur vers TDisplaySQLDialog - un objet qui hérite de TDialog et qui ne fait pas partie des bibliothèques standard de Vision. Aussi, nous devons le définir, écrasant seulement la méthode Init du constructeur pour transmettre le nom du fichier de la base de données à ouvrir et afficher :
  
 TDisplaySQLDialog = object(TDialog) TDisplaySQLDialog = object(TDialog)
Ligne 253: Ligne 253:
 In this part, we set up a small Sqlite database, then built a command-line Free Pascal program to access it. Finally, we integrated the database code into our Free Vision application through a new Dialog type to connect to the database and display retrieved data. In the next part of the series, we will connect to the Internet in order to refresh the information in our database directly from the Full Circle Magazine website.** In this part, we set up a small Sqlite database, then built a command-line Free Pascal program to access it. Finally, we integrated the database code into our Free Vision application through a new Dialog type to connect to the database and display retrieved data. In the next part of the series, we will connect to the Internet in order to refresh the information in our database directly from the Full Circle Magazine website.**
  
-Maintenant, finissons la routine SQLite pour remplir PStringCollection avec les résultats de notre recherche. Malheureusement,​ il y a un léger hic avec TStringList utilisé dans l'​exemple précédent,​ déjà existant du temps de Turbo Vision. Une des classes de Free Vision définit aussi le type d'​objet TStringList,​ qui est incompatible avec celui utilisé pour analyser la sortie de SQLite. Aussi, nous devons spécifier que voulons utiliser la version définie dans l'unit Classes. Le code (en haut à droite) devrait être auto-explicatif.+Maintenant, finissons la routine SQLite pour remplir PStringCollection avec les résultats de notre recherche. Malheureusement,​ il y a un léger hic avec TStringList utilisé dans l'​exemple précédent,​ déjà existant du temps de Turbo Vision. Une des classes de Free Vision définit aussi le type d'​objet TStringList,​ qui est incompatible avec celui utilisé pour analyser la sortie de SQLite. Aussi, nous devons spécifier que voulons utiliser la version définie dans l'unit Classes. Le code (en haut à droite) devrait être explicite.
  
 En ayant fait ceci, nous avons paramétré la fenêtre de dialogue et rempli les Items (éléments) avec les données récupérées dans la base. Ce n'est plus maintenant qu'une simple question de paramétrage des gadgets et d'​insertion de chacun dans la fenêtre Dailog (code en bas à droite). En ayant fait ceci, nous avons paramétré la fenêtre de dialogue et rempli les Items (éléments) avec les données récupérées dans la base. Ce n'est plus maintenant qu'une simple question de paramétrage des gadgets et d'​insertion de chacun dans la fenêtre Dailog (code en bas à droite).
  
-C'est tout. Le code complet de notre programme, jusqu'​à ​maintenant, peut être trouvé par le lien : http://​pastebin.com/​sLFWm6pR .+C'​est ​à peu près tout. Le code complet de notre programme, jusqu'​à ​présent, peut être trouvé par le lien : http://​pastebin.com/​sLFWm6pR .
  
 Dans cette partie, nous avons paramétré une petite base de données SQLite, puis construit un programme Free Pascal en ligne de commande pour y accéder. Enfin, nous avons intégré le code de la base de données dans notre application Free Vision par l'​intermédiaire d'un nouveau type Dialog pour se connecter à la base et afficher les données récupérées. Dans la prochaine partie de la série, nous nous connecterons à Internet de façon à rafraîchir l'​information de notre base de données directement depuis le site Web du FullCircle Magazine. Dans cette partie, nous avons paramétré une petite base de données SQLite, puis construit un programme Free Pascal en ligne de commande pour y accéder. Enfin, nous avons intégré le code de la base de données dans notre application Free Vision par l'​intermédiaire d'un nouveau type Dialog pour se connecter à la base et afficher les données récupérées. Dans la prochaine partie de la série, nous nous connecterons à Internet de façon à rafraîchir l'​information de notre base de données directement depuis le site Web du FullCircle Magazine.
  
issue113/tuto2.txt · Dernière modification: 2016/10/14 10:24 par auntiee