Outils pour utilisateurs

Outils du site


issue153:critique

mtPaint is a simple graphics editor for the Linux desktop and also for Microsoft Windows. It is intended for use in creating pixel art and other simple graphics, as well as for photo editing.

mtPaint est un éditeur graphique simple pour le bureau Linux et aussi pour Microsoft Windows. Il est prévu pour être utilisé dans la création de pixel art et d'autres graphiques simples, tout comme pour la retouche de photos.

History mtPaint was started by British programmer Mark Tyler, as a personal project in 2004. He wanted a graphics editor for his own use, and then decided to share it as a free software program, licensed under the GNU General Public License. He started the project on 7 August, 2004, and made the first public release just 37 days later, on 13 September, 2004. Tyler attributed his rapid development to having studied mhWaveEdit, which was written by Magnus Hjorth. Tyler’s goals for mtPaint included that it be fast, simple and lightweight, so it could be run on older hardware. He wrote it in “C” and using GTK1-2, an interface it retains today. That gives it a bit of a “dated” look, but it does have low resource requirements.

Histoire

mtPaint a été commencé par un programmeur britannique, Mark Tyler, comme projet personnel en 2004. Il voulait un éditeur graphique pour son propre usage et il décida ensuite de le partager comme logiciel libre sous licence GNU General Public License. Il commença son projet le 7 août 2004 et fît la première publication publique 37 jours plus tard, le 13 septembre 2004. Tyler a attribué son développement rapide au fait qu'il avait étudié mhWaveEdit, qui était écrit par Magnus Hjorth.

Les objectifs de Tyler pour mtPaint comprenaient la rapidité, la simplicité et la légèreté, de sorte qu'il puisse tourner sur de vieux matériels. Il l'écrivit en « C » en utilisant GTK1-2, une interface qu'il arbore encore aujourd'hui. Ça lui donne un air « daté », mais elle a peu d'exigences en ressources.

Following the first release, version 0.23, Tyler quickly added more features including Windows support following version 0.30. Layers were included in version 2.00. Version 3.00 brought channels, including coding contributions by Dmitry Groshev who wrote the coding for the alpha (transparency), selection and mask channels. It was at this point, in 2008, that Tyler ended his work on mtPaint to pursue other software projects and Groshev became the lead developer, a role which he continues today.

À la suite de la première publication, la version 0.23, Tyler lui ajouta rapidement d'autres fonctionnalités, y compris le support de Windows à partir de la version 0.30. Les calques furent inclus dans la version 2.0, la version 3.0 apporta les canaux, avec la contribution du code de Dmitry Groshev qui écrivit le code pour les canaux alpha (transparence), sélection et masques.

C'est à ce moment-là, en 2008, que Tyler arrêta son travail sur mtPaint pour se consacrer à d'autres projets logiciels et Groshev devint le développeur en chef, un rôle qu'il a encore aujourd'hui.

The most recent release of mtPaint is version 3.40, which dates to 30 December, 2011. It isn't “abandonware”, it just seems to have reached a point where no new features are needed, at least for now. At some point, it will probably need the interface rewritten using GTK3 or Qt to modernize it for ongoing use. Meanwhile, it still works well. mtPaint has been included as a default application in a number of Linux distributions like Puppy Linux. It was also included in Lubuntu until Lubuntu 18.10 – with the move away from GTK applications to Qt-based applications instead. mtPaint can still be installed on Lubuntu or any other Ubuntu flavor.

La publication la plus récente de mtPaint est la version 3.40, qui date du 30 décembre 2011. Ce n'est pas un « logiciel abandonné » ; il semble juste avoir atteint un point où aucune nouvelle fonctionnalité n'est nécessaire, pour le moment du moins. Un jour ou l'autre, l'interface devra être réécrite en utilisant GTK3 ou Qt pour la moderniser pour une utilisation régulière. En attendant, elle fonctionne toujours bien.

mtPaint est incluse comme application par défaut dans un certain nombre de distributions Linux comme Puppy Linux. Elle a aussi fait partie de Lubuntu jusqu'à Lubuntu 18.10 - au passage des applications GTK vers des applications basées sur Qt. mtPaint peut encore être installée sur Lubuntu ou d'autres saveurs d'Ubuntu.

Features While being simple and light, mtPaint includes all the tools that most users will need for creating drawings and editing photos. mtPaint supports a number of formats for both import and export: BMP, GIF, JPEG, LSS, PNG, TGA, TIFF, XPM and XBM. It supports cutting and pasting, scaling and resizing, rotation including arbitrary rotation, inverting colors, grayscale and a range of filters, like sharpen, unsharp mask, soften, Gaussian blur, emboss and “bacteria”. Images open full-sized, but can be zoomed from 10% to 2000% for working on them. It has 100 possible layers and 81 included brush shapes, although custom shapes can be defined, too. It comes with a large collection of built-in keyboard shortcuts, too, which makes quick work of repeated editing actions.

Fonctionnalités

Tout en étant simple et légère, mtPaint comprend tous les outils dont la plupart des utilisateurs ont besoin pour créer des dessins et modifier des photos. mtPaint supporte un bon nombre de formats à l'import comme à l'export : BMP, GIF, JPEG, LSS, PNG, TGA, TIFF, XPM et XBM.

Elle supporte la coupe et le collage, le changement d'échelle et le redimensionnement, la rotation, y compris la rotation arbitraire, l'inversion des couleurs, les échelles de gris et un ensemble de filtres, notamment l'augmentation de la netteté, le masque de floutage, l'adoucissement, le flou gaussien, l'embossage et la « bactérie ». Les images s'ouvrent en plein échelle, mais peuvent être zoomées de 10 à 2000 % pour travailler dessus. Elle dispose de 100 calques possibles et 81 formes de brosses incluses, bien que des formes personnalisées puissent être aussi définies. Elle est livrée avec une grande collection de raccourcis clavier intégrés qui accélèrent le travail et les modifications répétées.

It is not easy to figure out how to use mtPaint on your own (it has low “discoverability”). It has some odd quirks that are different from other image editors. For instance, when you cut and paste one image onto another, mtPaint won't “stick” (commit it) until you hit “return” or right-click. Cropping an image is also unconventional. Instead of marqueeing the portion and then copying and pasting it into a new window, on mtPaint you marquee the portion you want and then hit “delete”, the rest disappears and the cropped image is ready to be saved. Easy, when you know how!

Ce n'est pas facile de découvrir par vous-même comment utiliser mtPaint (elle a une faible « capacité de découverte »). Elle a quelques bizarreries étranges qui sont différentes des autres éditeurs d'image. Par exemple, quand vous copiez/collez une image sur une autre, mtPaint ne la « collera » pas (engagez-la) jusqu'à ce que vous fassiez Entrée ou un clic droit.

Le découpage d'une image n'est pas conventionnel non plus. Au lieu de sélectionner la zone puis de la copier/coller dans une nouvelle fenêtre, sur mtPaint, vous sélectionnez la zone que vous voulez puis vous appuyez sur « supprimer ». Le reste disparaît et l'image découpée est prête à être sauvegardée. Facile, quand vous le savez !

To help new users learn their application, mtPaint has a pretty good user manual, which Groshev recommends reading. He wrote that mtPaint's features “may look opaque to users who do not like to read docs; but not everything in image processing can be made self-explanatory, particularly if one tries to keep the program small. Those features which aren't obvious, have explanations in the handbook; time spent looking them up will be well rewarded by not wasting time on learning things by trial and error.” Some users have also written on-line tutorials, all of which are useful.

Pour aider les nouveaux utilisateurs à apprendre son application, myPaint a un manuel utilisateur plutôt bien, que Groshev recommande de lire. Il a écrit que les fonctionnalités de mtPaint « peuvent paraître opaques aux utilisateurs qui n'aiment pas lire les docs ; mais, dans le traitement d'image, tout ne peut pas être auto-compréhensible, en particulier si on essaie de restreindre la taille du programme. Les fonctionnalités qui ne sont pas évidentes sont expliquées dans le manuel ; le temps passé à les regarder sera bien compensé en ne perdant pas de temps en apprenant par tatonnements. » Certains utilisateurs ont aussi écrits des tutoriels en ligne, qui sont tous utiles.

Drawbacks During my testing of mtPaint 3.40, I found only two things I thought need fixing. One is that images cannot be opened from my file browser in mtPaint. The application opens, but indicates that the image cannot be opened. Opening photos from mtPaint File → Open works fine, though. The other issue is that there is no way to preview arbitrary image rotation angles. You have to either guess and try it and then “undo” if it isn't right, or use the rectangular marqueeing tool to measure the angle from the vertical or horizontal, which it displays, and then rotate to that angle. That procedure is described in the user manual, too.

Inconvénients

Pendant mon test de mtPaint 3.40, je n'ai trouvé que deux choses qui, je pense, doivent être résolues. L'une est que les images ne peuvent pas être ouvertes dans mtPaint depuis mon navigateur de fichiers. L'application s'ouvre, mais indique que l'image ne peut pas être ouverte. Par contre, l'ouverture de photos depuis Fichier → Ouvrir dans mtPaint fonctionne bien.

L'autre problème est qu'il n'y a aucun moyen de prévisualiser l'angle de rotation arbitraire de l'image. Soit vous faites des essais « au pif » et vous les défaites si ce n'est pas bon, soit vous utilisez un outil de sélection rectangulaire pour mesurer l'angle depuis la verticale ou l'horizontale, lequel est affiché, puis vous tournez l'image ce cet angle. Cette procédure est aussi décrite dans le manuel.

Why mtPaint? Why use mtPaint instead of other applications like GIMP? The question is an obvious one to ask, but mtPaint has some advantages over the more fully-featured GIMP. mtPaint is much lighter-weight, opens much faster, and is simpler to use. It also offers some features that have recently been removed from GIMP like the plain, old “sharpen” filter, which is still useful. For many users who just want to do some basic photo editing, like scaling the image down, cropping, fixing contrast and sharpening, mtPaint can do the job quickly and without eating up much RAM in the process.

Pourquoi mtPaint ?

Pourquoi utiliser mtPaint plutôt que d'autres applications comme GIMP ? Il est logique de se poser la question, mais mtPaint a certains avantages par rapport au très complet GIMP. mtPaint est beaucoup plus léger, s'ouvre plus rapidement et est plus simple à utiliser. Il offre aussi certaines fonctionnalités qui ont été récemment supprimmées de GIMP comme le bon vieux filtre « netteté », qui est encore utile.

Pour de nombreux utilisateurs qui veulent juste faire quelques modifications de base sur les photos, comme diminuer la taille de l'image, la rogner, régler le contraste et la luminosité, mtPaint peut le faire rapidement et sans dévorer trop de RAM pendant le traitement.

Conclusions mtPaint is a very mature application – with 15 years of development behind it. It is fast to use, and has enough features that many users will find it very useful for photo editing and making drawings.

Conclusions

mtPaint est une application très mûre - avec 15 ans de développement derrière elle. Elle est rapide à utiliser et a assez de fonctionnalités pour que de nombreux utilisateurs la trouve très utile pour la modification des photos et la création de dessins.

issue153/critique.txt · Dernière modification: 2020/02/14 10:22 par auntiee