Outils pour utilisateurs

Outils du site


issue153:jeux_ubuntu

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
issue153:jeux_ubuntu [2020/02/02 16:41]
auntiee
issue153:jeux_ubuntu [2020/02/03 07:55] (Version actuelle)
d52fr
Ligne 14: Ligne 14:
 Prix : 29 $ Prix : 29 $
  
-Quand je dis H.P. Lovecraft, vous pensez tout de suite à Cthulhu, n’est-ce pas ? Et si je vous disais que Lovecraft n'a mentionné ​Cthulu ​que dans Mountains of madness ? Presque tout le reste que vous lisez à propos du Mythe de Cthulu ​est un projet de la communauté. C’est un exemple parfait de ce que peut faire une communauté. Des fanfictions innombrables s’ajoutent au mythe et c’est une autre raison pour laquelle j’aime bien le Mythe de Cthulu : il y a tant de possibilités. Il y a un jeu chez GOG qui est construit sur ce mythe et qui est compatible Linux. Il peut être à vous pour le très bas prix de 30 $, aïe ! Ouaoh ?+Quand je dis H.P. Lovecraft, vous pensez tout de suite à Cthulhu, n’est-ce pas ? Et si je vous disais que Lovecraft n'a mentionné ​Cthulhu ​que dans Mountains of madness ? Presque tout le reste de ce que vous lisez à propos du Mythe de Cthulhu ​est un projet de la communauté. C’est un exemple parfait de ce que peut faire une communauté. Des fanfictions innombrables s’ajoutent au mythe et c’est une autre raison pour laquelle j’aime bien le Mythe de Cthulhu : il y a tant de possibilités. Il y a un jeu chez GOG qui est construit sur ce mythe et qui est compatible Linux. Il peut être à vous pour le très bas prix de 30 $, aïe ! Ouaoh ?
  
 Voyons voir si le jeu porte bien son prix. Voyons voir si le jeu porte bien son prix.
Ligne 24: Ligne 24:
 Histoire : Histoire :
  
-L’aventure se passe dans la ville d’Arkham. Je suis Batman ! Mais non, ce n’est pas cet Arkham-là. Ici, la ville est une ville du genre des années 1920 (ou devrais-je dire de l’ère victorienne ?) qui est également emprisonnée dans une autre dimension. Comme c’est le cas pour la majeure partie du Mythe de Cthulu, l’essence de l’histoire est l’état de votre santé mentale. Ainsi, ce n’est pas surprenant que, quand l’histoire démarre, vous êtes au lit alors qu’un personnage sinistre vous regarde dormir. Vous suivez ce personnage dans les endroits louches de la ville, jusqu’à ce que les champignons entrent en jeu et vous commencez à halluciner. Bon, maintenant...+L’aventure se passe dans la ville d’Arkham. Je suis Batman ! Mais non, ce n’est pas cet Arkham-là. Ici, la ville est une ville du genre des années 1920 (ou devrais-je dire de l’ère victorienne ?) qui est également emprisonnée dans une autre dimension. Comme c’est le cas pour la majeure partie du Mythe de Cthulhu, l’essence de l’histoire est l’état de votre santé mentale. Ainsi, ce n’est pas surprenant que, quand l’histoire démarre, vous êtes au lit alors qu’un personnage sinistre vous regarde dormir. Vous suivez ce personnage dans les endroits louches de la ville, jusqu’à ce que les champignons entrent en jeuet vous commencez à halluciner. Bon, maintenant...
  
 **Gameplay: **Gameplay:
Ligne 32: Ligne 32:
 Le jeu : Le jeu :
  
-Comme pour la plupart des jeux de rôle, il vous faut un personnage. Vous pouvez choisir parmi huit qui sont pré-fabriqués,​ ou vous pouvez créer le vôtre. Ce qui est sympa dans ce mécanisme de création des personnages,​ c’est que vous pouvez choisir des éléments comme votre âge et cela a une incidence sur le jeu. Les arrière-plans ne sont pas de simples attraits, mais ont aussi une incidence sur le jeu. Si vous choisissez le personnage pré-fabriqué de Sherlock Holmes vous aurez des compétences dans les armes à feu, l’investigation,​ la furtivité et la psychologie. Cela affecte également vos options dans les échanges vocaux avec les NPC, pas uniquement le combat. À propos de combat, vous n’êtes pas obligé de combattre tout de suite, car vous pouvez vous faufiler ici et là, piller et faire du troc. La perception du personnage est l’investigation et plus les statistiques sont élevées, plus ce sera facile de trouver des éléments cachés, ce qui peut être un vrai avantage. D’une certaine façon, cela me rappelle Fallout 1 et 2, avec des graphismes différents,​ bien qu'il n’y ait pas déplacements rapides. L’écran des Archétypes vous propose un choix parmi Academic (Universitaire),​ Aristocrate,​ Criminel, Explorer, Investigateur,​ Occultiste, Performer (Acteur) et Soldier (Soldat). Cela aura une incidence sur la façon dont les NPC vous répondent ou font du troc avec vous. Cela affectera également la manière dont votre santé mentale est mesurée. Le combat, basé sur les sortilèges,​ se passe tour à tour et il y a des animations intéressantes. Vos actions sont déterminées par vos points d’action. Vous avez évidemment des armes, mais vous êtes également doté de sorts. Chaque sort a ses pénalités,​ par exemple la magie du sang pourrait vous coûter en santé. Vous trouverez aussi des obstacles sur le « champ de bataille » ; toutefois, ​il ne vous cachent pas, mais gênent vos mouvements. Votre santé mentale, c’est ​cela la plus importante ​et vous en perdez régulièrement. Puis, pour en regagner, vous devez compromettre quelque chose d’autre, comme votre santé physique. Dans ce jeu, c’est toujours une question de choix et le jeu vous permet de réfléchir aux vôtres.+Comme pour la plupart des jeux de rôle, il vous faut un personnage. Vous pouvez choisir parmi huit qui sont pré-fabriqués,​ ou vous pouvez créer le vôtre. Ce qui est sympa dans ce mécanisme de création des personnages,​ c’est que vous pouvez choisir des éléments comme votre âge et cela a une incidence sur le jeu. Les arrière-plans ne sont pas de simples attraits, mais ont aussi une incidence sur le jeu. Si vous choisissez le personnage pré-fabriqué de Sherlock Holmesvous aurez des compétences dans les armes à feu, l’investigation,​ la furtivité et la psychologie. Cela affecte également vos options dans les échanges vocaux avec les NPC, pas uniquement le combat. À propos de combat, vous n’êtes pas obligé de combattre tout de suite, car vous pouvez vous faufiler ici et là, piller et faire du troc. La perception du personnage est l’investigation et plus les statistiques sont élevées, plus ce sera facile de trouver des éléments cachés, ce qui peut être un vrai avantage. D’une certaine façon, cela me rappelle Fallout 1 et 2, avec des graphismes différents,​ bien qu'il n’y ait pas déplacements rapides. L’écran des Archétypes vous propose un choix parmi Academic (Universitaire),​ Aristocrate,​ Criminel, Explorer, Investigateur,​ Occultiste, Performer (Acteur) et Soldier (Soldat). Cela aura une incidence sur la façon dont les NPC vous répondent ou font du troc avec vous. Cela affectera également la manière dont votre santé mentale est mesurée. Le combat, basé sur les sortilèges,​ se passe tour à tour et il y a des animations intéressantes. Vos actions sont déterminées par vos points d’action. Vous avez évidemment des armes, mais vous êtes également doté de sorts. Chaque sort a ses pénalités,​ par exemple la magie du sang pourrait vous coûter en santé. Vous trouverez aussi des obstacles sur le « champ de bataille » ; toutefois, ​ils ne vous cachent pas, mais gênent vos mouvements. Votre santé mentale, c’est ​ça le plus important ​et vous en perdez régulièrement. Puis, pour en regagner, vous devez compromettre quelque chose d’autre, comme votre santé physique. Dans ce jeu, c’est toujours une question de choix et le jeu vous permet de réfléchir aux vôtres.
  
 **Graphics and sound: **Graphics and sound:
Ligne 40: Ligne 40:
 Son et graphismes :  Son et graphismes : 
  
-Le style artistique ressemble ​au dessins faits à la main (peut-être?​) et le monde semble artisanal. Les seules choses qui n’avaient pas de cohérence étaient les portraits, bien qu’ils donnent l'​impression d'​être des années 1920. Le style me faisait penser que, au départ, le jeu était un roman graphique (visual novel japonais) et, tout au long, il vous donne l’impression d’une bande dessinée. Les voix sont exactement comme il faut, mais il y en a une insuffisance. La musique et les bruitages vont au jeu comme un gant. Très immersif, c’est le moins qu’on puisse en dire.+Le style artistique ressemble ​à des dessins faits à la main (peut-être?​) et le monde semble artisanal. Les seules choses qui n’avaient pas de cohérence étaient les portraits, bien qu’ils donnent l'​impression d'​être ​daté des années 1920. Le style me faisait penser que, au départ, le jeu était un roman graphique (visual novel japonais) et, tout au long, il vous donne l’impression d’une bande dessinée. Les voix sont exactement comme il faut, mais il y en a une insuffisance. La musique et les bruitages vont au jeu comme un gant. Très immersif, c’est le moins qu’on puisse en dire.
  
 **Conclusion: ​ **Conclusion: ​
Ligne 50: Ligne 50:
 Conclusion : Conclusion :
  
-Il y a quelques bogues, car le jeu n’est qu’à ses débuts. Dans le forums, on lit des trucs comme, quand on donne quelque chose à un membre du parti, on ne peut pas le récupérer. Cela étant dit, l’histoire semble géniale (je dis semble, car je ne l’ai pas encore terminée), on a l’impression que les dialogues font progresser l’histoire et les résultats ne sont pas toujours favorables. À nouveau, cela vous oblige à réfléchir à vos choix ; ce n’est pas comme dans d’autres jeux où vous pouvez essayer tous les choix, l'un après l’autre. D’après la façon dont les dialogues sont structurés,​ je suppose qu’il y ait de multiples fins. Il y a de très nombreuses options de création de personnage et, une fois que vous y aurez joué, vous vous rendrez compte des raisons. Vous pouvez même y être bloqué pendant un certain temps. 1C est connu pour ses jeux de « guerre » et celui-ci ​s'agit d'un changement bienvenu. 30 $ dans la monnaie locale est un peu trop à payer et j’attendrai donc des soldes.+Il y a quelques bogues, car le jeu n’est qu’à ses débuts. Dans les forums, on lit des trucs comme, quand on donne quelque chose à un membre du parti, on ne peut pas le récupérer. Cela étant dit, l’histoire semble géniale (je dis semble, car je ne l’ai pas encore terminée), on a l’impression que les dialogues font progresser l’histoire et les résultats ne sont pas toujours favorables. À nouveau, cela vous oblige à réfléchir à vos choix ; ce n’est pas comme dans d’autres jeux où vous pouvez essayer tous les choix, l'un après l’autre. D’après la façon dont les dialogues sont structurés,​ je suppose qu’il y ait de multiples fins. Il y a de très nombreuses options de création de personnage et, une fois que vous y aurez joué, vous vous rendrez compte des raisons. Vous pouvez même y être bloqué pendant un certain temps. 1C est connu pour ses jeux de « guerre » et celui-ci ​marque ​un changement bienvenu. 30 $ dans la monnaie locale est un peu trop à payer et j’attendrai donc des soldes.
  
 Ce jeu est essentiel pour les fans de jeux de rôle, d’énigmes et de Cthulhu. Étant donné que j’en ai assez de Cthulhu pour le moment, je vais examiner Gibbous la prochaine fois.. Ce jeu est essentiel pour les fans de jeux de rôle, d’énigmes et de Cthulhu. Étant donné que j’en ai assez de Cthulhu pour le moment, je vais examiner Gibbous la prochaine fois..
issue153/jeux_ubuntu.txt · Dernière modification: 2020/02/03 07:55 par d52fr