Outils pour utilisateurs

Outils du site


issue153:krita

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
issue153:krita [2020/02/11 14:14]
d52fr
issue153:krita [2020/02/12 14:44] (Version actuelle)
auntiee
Ligne 3: Ligne 3:
 In this part of this series, we will continue work on a simple landscape, a photo of the castle of Foix in southern France. With the passage of time, this photo is now stated to fall within the public domain, has already been digitized by the Rosalis project of the municipal public library of Toulouse, and may be downloaded from Wikicommons at address: https://​commons.m.wikimedia.org/​wiki/​File:​Ch%C3%A2teau_en_ruines_(8056081904).jpg . ** In this part of this series, we will continue work on a simple landscape, a photo of the castle of Foix in southern France. With the passage of time, this photo is now stated to fall within the public domain, has already been digitized by the Rosalis project of the municipal public library of Toulouse, and may be downloaded from Wikicommons at address: https://​commons.m.wikimedia.org/​wiki/​File:​Ch%C3%A2teau_en_ruines_(8056081904).jpg . **
  
-Cette série a pour but d'​apprendre à faire quelque chose des vieilles photos en ma possession, et d'​autres du domaine public du fait de leur âge. Vous, lecteur, êtes bienvenu pour m'​accompagneret j'​espère glaner quelques petites particularités et une idée ou deux de temps à autre. Je ne fais aucune promesse sur la qualité du contenu, ou sur les erreurs et omissions possibles. Je suis un scientifique en informatique,​ pas un artiste ou un vrai professionnel de la restauration des images. Aussi, merci de considérer ça comme mon meilleur effort, mais sans garanties fermes, comme c'est souvent le cas dans les logiciels Open Source.+Cette série a pour but d'​apprendre à faire quelque chose des vieilles photos en ma possession, et d'​autres du domaine public du fait de leur âge. Vous, lecteur, êtes bienvenu pour m'​accompagner etj'​espèreglaner quelques petites particularités et une idée ou deux de temps à autre. Je ne fais aucune promesse sur la qualité du contenu, ou sur les erreurs et omissions possibles. Je suis un scientifique en informatique,​ pas un artiste ou un vrai professionnel de la restauration des images. Aussi, merci de considérer ça comme mon meilleur effort, mais sans garanties fermes, comme c'est souvent le cas dans les logiciels Open Source.
  
 Dans cette partie de la série, nous commencerons notre travail sur un simple paysage, une photo du château de Foix dans le sud de la France, au début du 20e siècle. Avec le temps, cette photo est tombée dans le domaine public, elle a été numérisée par le projet Rosalis de la bibliothèque municipale de Toulouse et peut être téléchargée à partir de Wikicommons à l'​adresse : https://​commons.m.wikimedia.org/​wiki/​File:​Ch%C3%A2teau_en_ruines_(8056081904).jpg ​ Dans cette partie de la série, nous commencerons notre travail sur un simple paysage, une photo du château de Foix dans le sud de la France, au début du 20e siècle. Avec le temps, cette photo est tombée dans le domaine public, elle a été numérisée par le projet Rosalis de la bibliothèque municipale de Toulouse et peut être téléchargée à partir de Wikicommons à l'​adresse : https://​commons.m.wikimedia.org/​wiki/​File:​Ch%C3%A2teau_en_ruines_(8056081904).jpg ​
Ligne 11: Ligne 11:
 This time, we will try to solve the issue of the dark castle and trees to the right of the photo, and put some color back into the scene. Before proceeding, we will make a copy of the Krita file, to save the current state for future reference or as a means of recuperation if disaster strikes. In our new copy, we will take the opportunity to combine all three layers present (the original image, a normal color layer and an overlay), to work on a single item going forward. Simply do a right-click on the topmost layer, and choose “Flatten Image”.** This time, we will try to solve the issue of the dark castle and trees to the right of the photo, and put some color back into the scene. Before proceeding, we will make a copy of the Krita file, to save the current state for future reference or as a means of recuperation if disaster strikes. In our new copy, we will take the opportunity to combine all three layers present (the original image, a normal color layer and an overlay), to work on a single item going forward. Simply do a right-click on the topmost layer, and choose “Flatten Image”.**
  
-Dans l'​épisode précédent,​ nous avons légèrement rogné cette image pour supprimer des dégâts sur les bords en bas et à gauche, utilisé l'​aérographe pour réparer les dommages vers le bord du haut et quelques points noirs typiques qui étaient ​assez visibles dans le ciel clair et, ensuite, superposé un calque avec une couleur noire et l'​aérographe pour réduire l'​effet d'une grand voile blanchâtre dans le coin en bas à gauche.+Dans l'​épisode précédent,​ nous avons légèrement rogné cette image pour supprimer des dégâts sur les bords en bas et à gauche, utilisé l'​aérographe pour réparer les dommages vers le bord du haut et quelques points noirs typiques qui étaient ​trop visibles dans le ciel clair et, ensuite, superposé un calque avec une couleur noire et l'​aérographe pour réduire l'​effet d'une grand voile blanchâtre dans le coin en bas à gauche.
  
 Cette fois-ci, nous essaierons de résoudre le problème de noirceur du château et des arbres à droite de la photo et de redonner quelques couleurs à la scène. Avant de procéder, nous ferons une copie du fichier Krita, pour sauvegarder l'​état actuel comme référence future ou comme moyen de récupération si un désastre survient. Dans notre nouvelle copie, nous en profitons pour combiner les trois calques présents (l'​image originale, une couche normale de couleurs et une superposition),​ pour poursuivre avec un seul calque. Faîtes simplement un clic droit sur le calque supérieur et choisissez « Flatten image » (Aplatir l'​image). Cette fois-ci, nous essaierons de résoudre le problème de noirceur du château et des arbres à droite de la photo et de redonner quelques couleurs à la scène. Avant de procéder, nous ferons une copie du fichier Krita, pour sauvegarder l'​état actuel comme référence future ou comme moyen de récupération si un désastre survient. Dans notre nouvelle copie, nous en profitons pour combiner les trois calques présents (l'​image originale, une couche normale de couleurs et une superposition),​ pour poursuivre avec un seul calque. Faîtes simplement un clic droit sur le calque supérieur et choisissez « Flatten image » (Aplatir l'​image).
Ligne 19: Ligne 19:
 In this plot, the amount of pixels in each color is plotted, with frequencies of dark colors to the left, and light colors to the right. For our picture, we can observe a sharp peak to the right, which corresponds to the large amount of light-colored pixels in our sky, that cover around a third of the total image area. Towards the left of the histogram, the frequencies of darker pixels are more stretched out, denoting a scale of several dark colors that go from pure black at the extreme left, to a middle gray at the center of the plot.** In this plot, the amount of pixels in each color is plotted, with frequencies of dark colors to the left, and light colors to the right. For our picture, we can observe a sharp peak to the right, which corresponds to the large amount of light-colored pixels in our sky, that cover around a third of the total image area. Towards the left of the histogram, the frequencies of darker pixels are more stretched out, denoting a scale of several dark colors that go from pure black at the extreme left, to a middle gray at the center of the plot.**
  
-C'est toujours instructif de prendre un rapide histogramme de notre calque. Notre unique calque étant actif, choisissez l'​option « Layer » (Calque) du menu, puis « Histogram ». Dans le tracé résultant, nous devons changer notre canal. Dans mon cas, j'ai besoin de choisir « GRAY/Alpha 32 float » (Gris/Alpha 32 flottant) car le fichier original JPG est en échelle de gris codé en 32-bit. Le réglage approprié sera immédiatement apparent une fois que la courbe apparaît en dessous.+C'est toujours instructif de prendre un rapide histogramme de notre calque. Notre unique calque étant actif, choisissez l'​option « Layer » (Calque) du menu, puis « Histogram ». Dans le tracé résultant, nous devons ​sans doute changer notre canal. Dans mon cas, j'ai besoin de choisir « GRAY/Alpha 32 float » (Gris/Alpha 32 flottant) car le fichier original JPG est en échelle de gris codé en 32-bit. Le réglage approprié sera immédiatement apparent une fois que la courbe apparaît en dessous.
  
-Dans ce graphe, la quantité de pixels pour chaque couleur est tracée, avec les fréquences des couleurs sombres à gauche et des couleurs claires à droite. Pour notre image, nous pouvons observer un pic aigu à droite, ce qui correspond à la grande quantité de pixels lumineux de notre ciel, qui couvre un tiers de la surface totale de l'​image. Sur la gauche de l’histogramme,​ la fréquence des pixels noirs est plus étalée, dénotant une variété de couleurs noires différentes ​qui vont du pur noir à l’extrême gauche à un gris moyen au centre du tracé.+Dans ce graphe, la quantité de pixels pour chaque couleur est tracée, avec les fréquences des couleurs sombres à gauche et des couleurs claires à droite. Pour notre image, nous pouvons observer un pic aigu à droite, ce qui correspond à la grande quantité de pixels lumineux de notre ciel, qui couvre un tiers de la surface totale de l'​image. Sur la gauche de l’histogramme,​ la fréquence des pixels noirs est plus étalée, dénotant une variété de couleurs noires différentes ​allant ​du pur noir à l’extrême gauche à un gris moyen au centre du tracé.
  
 **In other words, the darker part of our image --the landscape itself-- is quite well-balanced,​ with pixels of many shades of gray. However, sky colors are very far apart from the earth, with a clear separation of a region of lighter colors in which there are not very many details. This results in a high level of contrast. For a more pleasing result to the eye, an ideal situation would be that in which the histogram plot would be as flat as possible, with a wide range of color values giving a richness of details. ​ **In other words, the darker part of our image --the landscape itself-- is quite well-balanced,​ with pixels of many shades of gray. However, sky colors are very far apart from the earth, with a clear separation of a region of lighter colors in which there are not very many details. This results in a high level of contrast. For a more pleasing result to the eye, an ideal situation would be that in which the histogram plot would be as flat as possible, with a wide range of color values giving a richness of details. ​
Ligne 27: Ligne 27:
 Moving forward, we have one basic choice to make. Do we leave the sky as it is, in sharp contrast to the ground, or do we try to compress sky colors into a narrower band, thus freeing up some color space that we can use to spread out earth colors somewhat. In our case, our sky is already quite washed out with little detail left in our original photo, so I feel that by compressing it further into even fewer colors we are actually losing very little detail.** Moving forward, we have one basic choice to make. Do we leave the sky as it is, in sharp contrast to the ground, or do we try to compress sky colors into a narrower band, thus freeing up some color space that we can use to spread out earth colors somewhat. In our case, our sky is already quite washed out with little detail left in our original photo, so I feel that by compressing it further into even fewer colors we are actually losing very little detail.**
  
-En d'​autres termes, la part de noir dans notre image - le paysage lui-même - est bien équilibrée,​ avec des pixels de nombreuses variations de gris. Cependant, les couleurs du ciel sont bien distinctes du sol, avec une séparation claire d'une zone aux couleurs plus claires dans laquelle il n'y a pas beaucoup de détails. Un fort contraste en est le résultat. Pour un résultat plus agréable à l'​œil,​ la situation idéale serait celle dans laquelle le tracé de l'​histogramme soit aussi plat que possible, avec une large étendue de valeurs de couleurs amenant une richesse de détails.+En d'​autres termes, la part sombre ​de notre image - le paysage lui-même - est bien équilibrée,​ avec des pixels de nombreuses variations de gris. Cependant, les couleurs du ciel sont bien distinctes du sol, avec une séparation claire d'une zone aux couleurs plus claires dans laquelle il n'y a pas beaucoup de détails. Un fort contraste en est le résultat. Pour un résultat plus agréable à l'​œil,​ la situation idéale serait celle dans laquelle le tracé de l'​histogramme soit aussi plat que possible, avec une large étendue de valeurs de couleurs amenant une richesse de détails.
  
-Pour continuer, nous avons un choix de base à faire. Laissons-nous le ciel tel qu'il est, avec un contraste prononcé par rapport au sol, ou est-ce que nous essayons de compresser les couleurs du ciel dans une bande plus étroite, libérant ainsi un peu d'​espace de couleurs que nous pourrions utiliser pour étendre quelque peu les couleurs du terrain. Dans notre cas, notre ciel est pratiquement lessivé avec un peu de détail ​sur la gauche de notre photo originale ; aussi, je pense qu'en le compressant un peu plus sur un peu moins de couleurs, nous n'​aurons perdu que peu de détails.+Pour continuer, nous avons un choix de base à faire. Laissons-nous le ciel tel qu'il est, avec un contraste prononcé par rapport au sol, ou est-ce que nous essayons de compresser les couleurs du ciel dans une bande plus étroite, libérant ainsi un peu d'​espace de couleurs que nous pourrions utiliser pour étendre quelque peu les couleurs du terrain. Dans notre cas, notre ciel est pratiquement lessivé avec peu de détail ​dans notre photo originale ; aussi, je pense qu'en le compressant un peu plus sur un peu moins de couleurs, nous n'​aurons perdu que peu de détails.
  
 **To alter the color balance of a layer in Krita, go the menu option “Filter”,​ then “Adjust”,​ then choose --for instance-- “Color adjustment curves”. As can be seen in this submenu, the curves are not the only option available, and each user may want to give other tools a quick glance. **To alter the color balance of a layer in Krita, go the menu option “Filter”,​ then “Adjust”,​ then choose --for instance-- “Color adjustment curves”. As can be seen in this submenu, the curves are not the only option available, and each user may want to give other tools a quick glance.
Ligne 41: Ligne 41:
 **The curve itself is initially a diagonal line. This means that, at first, each current color will be transformed into itself — i.e., it will be left as it is. Now, by simply moving the curve (and so introducing control points represented by dots), we will tell the application which alterations to perform. Moving the curve upwards will make the affected range of colors lighter, and moving it downwards will darken them. In our case, the general intent was to lighten the earth, so I raised the curve lightly. It is best to avoid wide, sweeping movements: regions where the curve approached being either completely vertical or completely horizontal tend to give rather strange results that shock the eye. Please note, also, that I have retained a second control point low in the left corner: this is here to ensure that pixels that are completely black remain so. ** **The curve itself is initially a diagonal line. This means that, at first, each current color will be transformed into itself — i.e., it will be left as it is. Now, by simply moving the curve (and so introducing control points represented by dots), we will tell the application which alterations to perform. Moving the curve upwards will make the affected range of colors lighter, and moving it downwards will darken them. In our case, the general intent was to lighten the earth, so I raised the curve lightly. It is best to avoid wide, sweeping movements: regions where the curve approached being either completely vertical or completely horizontal tend to give rather strange results that shock the eye. Please note, also, that I have retained a second control point low in the left corner: this is here to ensure that pixels that are completely black remain so. **
  
-La courbe est-même est initialement une diagonale. Ça signifie que, d'​abord,​ chaque couleur actuelle sera transformée par elle-même - c'​est-à-dire qu'​elle sera laissée telle qu'​elle. Maintenant, en déplaçant simplement la courbe (et, ce faisant, en introduisant des points de contrôle, représentés par des petits ronds), nous indiquerons à l'​application les modifications à réaliser. Un déplacement de la courbe vers le haut éclaircira la zone des couleurs concernées,​ et un déplacement vers le bas les assombrira. Dans notre cas, le souhait général est d'​éclaircir le sol ; aussi, j'​élève légèrement la courbe. ​C'est bien d'éviter les grands balayages ; les zones dont la courbe ​s'​approche qui sont, soit complètement verticales, soit complètement horizontales,​ ont tendance à donner des résultats étranges qui agressent l'​œil. Notez aussi, s'il vous plaît, que j'ai retenu un second point de contrôle en bas dans le coin gauche : ici, c'est pour assurer que les pixels qui sont complétement noirs le restent.+La courbe est-même est initialement une diagonale. Ça signifie que, d'​abord,​ chaque couleur actuelle sera transformée par elle-même - c'​est-à-dire qu'​elle sera laissée telle qu'​elle. Maintenant, en déplaçant simplement la courbe (et, ce faisant, en introduisant des points de contrôle, représentés par des petits ronds), nous indiquerons à l'​application les modifications à réaliser. Un déplacement de la courbe vers le haut éclaircira la zone des couleurs concernées,​ et un déplacement vers le bas les assombrira. Dans notre cas, le souhait général est d'​éclaircir le sol ; aussi, j'​élève légèrement la courbe. ​Il vaut mieux éviter les grands balayages ; les zones où la courbe ​devenait, soit complètement verticales, soit complètement horizontales,​ ont tendance à donner des résultats ​assez étranges qui agressent l'​œil. Notez aussi, s'il vous plaît, que j'ai retenu un second point de contrôle en bas dans le coin gauche : ici, c'est pour assurer que les pixels qui sont complétement noirs le restent.
  
 **Our resulting picture, so far is: **Our resulting picture, so far is:
Ligne 47: Ligne 47:
 If we consult our new histogram, we can see that the main image has colors spread out over a wide range, while the sky is still bunched up in a single sharp peak to the right. This last bit does not represent a major alteration over the original state, while the main body of the image is more balanced than previously. ** If we consult our new histogram, we can see that the main image has colors spread out over a wide range, while the sky is still bunched up in a single sharp peak to the right. This last bit does not represent a major alteration over the original state, while the main body of the image is more balanced than previously. **
  
-Au point où nous en sommes, notre image résultante :+Au point où nous en sommes, ​voici notre image résultante :
  
 Si nous consultons notre nouvel histogramme,​ nous pouvons voir que la majeure partie de l'​image a des couleurs réparties sur tout le spectre, alors que le ciel est toujours réduit à un seul pic aigu à droite. Ce dernier point ne présente pas de modification majeure par rapport à l'​état original, alors que la partie principale est plus équilibrée qu'​avant. Si nous consultons notre nouvel histogramme,​ nous pouvons voir que la majeure partie de l'​image a des couleurs réparties sur tout le spectre, alors que le ciel est toujours réduit à un seul pic aigu à droite. Ce dernier point ne présente pas de modification majeure par rapport à l'​état original, alors que la partie principale est plus équilibrée qu'​avant.
Ligne 53: Ligne 53:
 **So far, our photo has progressed quite a bit in quality in comparison to the original. However, one aspect is lacking to give the scene a tad more realism: colors. These were lost during the initial photography,​ when the black-and-white negative was exposed. In a broad sense, the chemicals spread over the glass plate were sensitive only to the general light intensity falling on them. Information was lost concerning the exact wavelengths. In more recent color photographic film, several layers of sensitive chemicals inter-spaced with filters allow retaining information on separate colors on, at least, three different wavelengths. Thus, a (rather good) approximation of the scene’s original colors may be recomposed after processing, making positive copies and development. In our case, however, this color is completely lost to us. In digital terms, what we now see as a level of gray coded 200 on a range of 0 (black) to 255 (white) shows up as a light gray. It is possible that the original color in the scene was a light gray, with red, green and blue values of 200, 200 and 200 and with average intensity 200. But the original color could very well have been 250, 200 and 150, a light salmon color due to the presence of more red and less blue. It could also have been 150, 200 and 250, a light pastel blue, or any other variation of primary colors giving the same average intensity of 200.** **So far, our photo has progressed quite a bit in quality in comparison to the original. However, one aspect is lacking to give the scene a tad more realism: colors. These were lost during the initial photography,​ when the black-and-white negative was exposed. In a broad sense, the chemicals spread over the glass plate were sensitive only to the general light intensity falling on them. Information was lost concerning the exact wavelengths. In more recent color photographic film, several layers of sensitive chemicals inter-spaced with filters allow retaining information on separate colors on, at least, three different wavelengths. Thus, a (rather good) approximation of the scene’s original colors may be recomposed after processing, making positive copies and development. In our case, however, this color is completely lost to us. In digital terms, what we now see as a level of gray coded 200 on a range of 0 (black) to 255 (white) shows up as a light gray. It is possible that the original color in the scene was a light gray, with red, green and blue values of 200, 200 and 200 and with average intensity 200. But the original color could very well have been 250, 200 and 150, a light salmon color due to the presence of more red and less blue. It could also have been 150, 200 and 250, a light pastel blue, or any other variation of primary colors giving the same average intensity of 200.**
  
-Jusqu'​ici,​ la qualité de notre photo a progressé ​un bon peu par rapport à l'​original. Cependant, ​une aspect manque pour donner à la scène un peu plus de réalisme ; les couleurs. Elles ont été perdues lors de la prise de vue, quand le négatif noir-et-blanc a été exposé. Au sens large, les émulsions chimiques sur le verre n'​étaient sensibles qu'à la seule intensité de la lumière qui les atteignait. Les informations sur les longueurs d'​ondes réelles ont été perdues. Dans des films photographiques plus récents, plusieurs couches d'​émulsions sensibles séparées par des filtres permettent de retenir ces informations sur les différentes couleurs pour, au moins, trois longueurs d'​ondes différentes. Ainsi, une approximation (plutôt bonne) des couleurs de la scène originale peut être recomposée après traitement, en faisant des copies positives et un développement. Dans notre cas, cependant, ces couleurs sont complètement perdues ​pour nous. En termes numériques,​ ce que nous voyons maintenant comme une valeur de gris codée 200 sur une étendue allant de 0 (noir) à 255 (blanc) montre un gris clair. C'est possible que dans la scène originale, cette couleur était un gris clair, avec des valeurs de rouge, de vert et de bleu valant 200, 200 et 200 et une intensité moyenne de 200. Mais la couleur originale aurait très bien pu être 250, 200 et 150, un pastel bleu léger, ou une autre variante de couleurs primaires dont l'​intensité moyenne serait aussi de 200.+Jusqu'​ici,​ la qualité de notre photo a bien progressé par rapport à l'​original. Cependant, ​un aspect manque pour donner à la scène un peu plus de réalisme ; les couleurs. Elles ont été perdues lors de la prise de vue, quand le négatif noir-et-blanc a été exposé. Au sens large, les émulsions chimiques sur le verre n'​étaient sensibles qu'à la seule intensité de la lumière qui les atteignait. Les informations sur les longueurs d'​ondes réelles ont été perdues. Dans des films photographiques plus récents, plusieurs couches d'​émulsions sensibles séparées par des filtres permettent de retenir ces informations sur les différentes couleurs pour, au moins, trois longueurs d'​ondes différentes. Ainsi, une approximation (plutôt bonne) des couleurs de la scène originale peut être recomposée après traitement, en faisant des copies positives et un développement. Dans notre cas, cependant, ces couleurs sont complètement perdues. En termes numériques,​ ce que nous voyons maintenant comme une valeur de gris codée 200 sur une étendue allant de 0 (noir) à 255 (blanc) montre un gris clair. C'est possible que dans la scène originale, cette couleur était un gris clair, avec des valeurs de rouge, de vert et de bleu valant 200, 200 et 200 et une intensité moyenne de 200. Mais la couleur originale aurait très bien pu être 250, 200 et 150, un pastel bleu léger, ou une autre variante de couleurs primaires dont l'​intensité moyenne serait aussi de 200.
  
 **Our takeaway here, is that in order to colorize our image, we will need to add back the information that has been lost. Luckily, our experience as humans tells us that the sky should probably be blue, and the trees green. **Our takeaway here, is that in order to colorize our image, we will need to add back the information that has been lost. Luckily, our experience as humans tells us that the sky should probably be blue, and the trees green.
Ligne 61: Ligne 61:
 Notre conclusion ici, c'est que pour coloriser notre image, nous aurons besoin de lui redonner les informations qui ont été perdues. Heureusement,​ notre expérience d'​êtres humains nous dit que le ciel sera probablement bleu et les arbres, verts. Notre conclusion ici, c'est que pour coloriser notre image, nous aurons besoin de lui redonner les informations qui ont été perdues. Heureusement,​ notre expérience d'​êtres humains nous dit que le ciel sera probablement bleu et les arbres, verts.
  
-Pour terminer aujourd'​hui,​ ajoutons dans Krita un nouveau calque transparent. Nous aurons ​aussi besoin de convertir l'​image de l'​échelle de gris en couleurs. ​pour ce faire, choisissez ​les options ​de menu « Image », puis « Convert image color space » (Convertir l'​espace de couleurs de l'​image). Réglez-le sur « RGB/Alpha », c'​est-à-dire trois canaux de couleurs (rouge, vert et bleu), plus un canal alpha (transparence).+Pour terminer aujourd'​hui,​ ajoutons dans Krita un nouveau calque transparent. Nous devons ​aussi convertir l'​image de l'​échelle de gris en couleurs. ​Pour ce faire, choisissez ​l'​option ​de menu « Image », puis « Convert image color space » (Convertir l'​espace de couleurs de l'​image). Réglez-le sur « RGB/Alpha », c'​est-à-dire trois canaux de couleurs (rouge, vert et bleu), plus un canal alpha (transparence).
  
 **Now, with the airbrush at a low opacity setting (about 0.2 should give good results), and rather broad opening (perhaps in the range of 40 to 300 pixels, depending on overall image size), let us brush in some color. Unlike in the first part of this series, when we were covering up small defects, now we will need to proceed with wide open strokes giving coverage to large areas at once, but with little density. For our first attempt, we will be using just three colors --a light blue, a darker green, and a reddish brick pink-- and not worrying about complete coverage of each part of the scene.** **Now, with the airbrush at a low opacity setting (about 0.2 should give good results), and rather broad opening (perhaps in the range of 40 to 300 pixels, depending on overall image size), let us brush in some color. Unlike in the first part of this series, when we were covering up small defects, now we will need to proceed with wide open strokes giving coverage to large areas at once, but with little density. For our first attempt, we will be using just three colors --a light blue, a darker green, and a reddish brick pink-- and not worrying about complete coverage of each part of the scene.**
  
-Maintenant, avec l'​aérographe réglé avec une faible opacité, (0,2 environ devrait donner de bons résultats),​ et une ouverture assez grande (peut-être dans la plage de 40 à 300 pixels, suivant la taile totale de l'​image),​ étendons une couleur. Contrairement à la première partie de la série, où nous avons recouvert des petits défauts, nous avons besoin ​maintenant ​de procéder par larges applats couvrant d'un seul coup de vastes zones, mais avec une faible intensité. Pour notre premier essai, nous n'utilserons ​que trois couleurs -- un bleu léger, un vert foncé et un rose rouge brique -- en n'​ayant pas peur de recouvrir l'​ensemble de la scène.+Maintenant, avec l'​aérographe réglé avec une faible opacité, (0,2 environ devrait donner de bons résultats),​ et une ouverture assez grande (peut-être dans la plage de 40 à 300 pixels, suivant la taile totale de l'​image),​ étendons une couleur. Contrairement à la première partie de la série, où nous avons recouvert des petits défauts, nous devons ​maintenant procéder par larges applats couvrant d'un seul coup de vastes zones, mais avec une faible intensité. Pour notre premier essai, nous n'utiliserons ​que trois couleurs -- un bleu léger, un vert foncé et un rose rouge brique -- en n'​ayant pas peur de recouvrir l'​ensemble de la scène.
  
 **The result, so far, is quite reminiscent of period hand-coloring of black and white photographs in the early 1900s. We already get a better appreciation of how the city’s rooftops and white buildings must have stood out from the surrounding vegetation and blue sky. However, we can also see that this approach has some drawbacks. The main one is that, since we are simply adding color on top of an existing black motive, we are darkening considerably the scene as a whole. This is not very realistic. Another problem is that our green coverage, for example, is uniform across different types of trees and grass, each of which would have had its very own shade and intensity. So, we need to think about how to modulate our new colors as a function of what they are laid out upon. This is what we shall do in the next episode of our series, though the reader is encouraged to experiment freely on his/her own beforehand. Until then, take care!** **The result, so far, is quite reminiscent of period hand-coloring of black and white photographs in the early 1900s. We already get a better appreciation of how the city’s rooftops and white buildings must have stood out from the surrounding vegetation and blue sky. However, we can also see that this approach has some drawbacks. The main one is that, since we are simply adding color on top of an existing black motive, we are darkening considerably the scene as a whole. This is not very realistic. Another problem is that our green coverage, for example, is uniform across different types of trees and grass, each of which would have had its very own shade and intensity. So, we need to think about how to modulate our new colors as a function of what they are laid out upon. This is what we shall do in the next episode of our series, though the reader is encouraged to experiment freely on his/her own beforehand. Until then, take care!**
  
-Le résultat, ici, rappelle ​asez bien la période où on colorisait les photographies en noir et blanc, au début des années 1900. Nous obtenons déjà une meilleure appréhension d'à quoi ressemblaient les toits de la ville et les immeubles blancs devaient avoir poussé au milieu de la végétation et sous le ciel bleu. Cependant, nous pouvons voir que cette approche a des inconvénients. Le principal est que, depuis ​que nous ajoutons de la couleur sur les motifs noirs existants, nous assombrissons considérablement toute la scéne. Ce n'est pas très réaliste. Autre problème : notre couverture en vert, par exemple, est uniforme pour différents types d'​arbres et pour l'​herbe ; chacun d'​entre eux aurait dû avoir sa teinte et son intensité particulière. Aussi, nous devons réfléchir à comment moduler nos nouvelles couleurs en fonction de ce sur quoi elle sont mises. C'est ce que nous ferons dans le prochaine épisode de notre série, bien que le lecteur soit encouragé à librement ​faire lui-même des essais au préalable. Jusque là, portez-vous bien !+Le résultat, ici, rappelle ​assez bien la période où on colorisait les photographies en noir et blanc, au début des années 1900. Nous obtenons déjà une meilleure appréhension d'à quoi ressemblaient les toits de la ville les immeubles blancs devaient avoir poussé au milieu de la végétation et sous le ciel bleu. Cependant, nous pouvons voir que cette approche a des inconvénients. Le principal est que, puisque ​que nous ajoutons de la couleur sur les motifs noirs existants, nous assombrissons considérablement toute la scéne. Ce n'est pas très réaliste. Autre problème : notre couverture en vert, par exemple, est uniforme pour différents types d'​arbres et pour l'​herbe ; chacun d'​entre eux aurait dû avoir sa teinte et son intensité particulière. Aussi, nous devons réfléchir à comment moduler nos nouvelles couleurs en fonction de ce sur quoi elle sont mises. C'est ce que nous ferons dans le prochaine épisode de notre série, bien que le lecteur soit encouragé à faire lui-même des essais au préalable. Jusque-là, portez-vous bien !
  
  
issue153/krita.txt · Dernière modification: 2020/02/12 14:44 par auntiee