Outils pour utilisateurs

Outils du site


issue155:krita

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
issue155:krita [2020/04/08 07:35]
d52fr
issue155:krita [2020/04/08 11:07] (Version actuelle)
andre_domenech
Ligne 33: Ligne 33:
 Once we have these basic colors put in, it is a good time to stand back and take a global view of our image. So far, so well, as it is clearly more realistic than the original sepia-toned black-and-white. However, there are a couple of points that need to be improved. In the first place, the subject is clearly of German origin, so the rather dark complexion is not very realistic. A reddish tint would, perhaps, be more typical of people from Northern Europe, specifically when, as an athlete, the subject would have spent some time out in the open.** Once we have these basic colors put in, it is a good time to stand back and take a global view of our image. So far, so well, as it is clearly more realistic than the original sepia-toned black-and-white. However, there are a couple of points that need to be improved. In the first place, the subject is clearly of German origin, so the rather dark complexion is not very realistic. A reddish tint would, perhaps, be more typical of people from Northern Europe, specifically when, as an athlete, the subject would have spent some time out in the open.**
  
-Maisquelles couleurs précisément devons-nous utiliser ? Sans information complémentaire sur le sujet, nous ne pouvons pas savoir quelle était la couleur de ses cheveux ou de ses yeux, quelles couleurs ont été utilisées pour les rubans des médailles, ni même de quel métal elles étaient faites. Avec un peu d'​imagination créatrice, et en restant le plus possible dans le domaine de la raison, j'ai opté pour des cheveux roux à brun clair, des yeux bruns et un mélange de couleurs de base pour les rubans. Avec une certaine application,​ nous pouvons arriver à un résultat similaire à celui-ci. J'ai utilisé à la fois la brosse standard « basic-1 » et les aérographes « soft airbrush », avec des petites tailles jusqu'​à 5 pixels. Parfois, il a été utile de réduire l'​opacité du pinceau pour obtenir des détails plus fins tels que, par exemple, les sourcils du sujet. N'​oubliez pas les détails tels que les mamelons du sujet, qui ne sont pas tout à fait de la même couleur chair que la peau qui les entoure.+Mais quelles couleurs précisément devons-nous utiliser ? Sans information complémentaire sur le sujet, nous ne pouvons pas savoir quelle était la couleur de ses cheveux ou de ses yeux, quelles couleurs ont été utilisées pour les rubans des médailles, ni même de quel métal elles étaient faites. Avec un peu d'​imagination créatrice, et en restant le plus possible dans le domaine de la raison, j'ai opté pour des cheveux roux à brun clair, des yeux bruns et un mélange de couleurs de base pour les rubans. Avec une certaine application,​ nous pouvons arriver à un résultat similaire à celui-ci. J'ai utilisé à la fois la brosse standard « basic-1 » et les aérographes « soft airbrush », avec des petites tailles jusqu'​à 5 pixels. Parfois, il a été utile de réduire l'​opacité du pinceau pour obtenir des détails plus fins tels que, par exemple, les sourcils du sujet. N'​oubliez pas les détails tels que les mamelons du sujet, qui ne sont pas tout à fait de la même couleur chair que la peau qui les entoure.
  
 Une fois que nous avons mis ces couleurs de base, c'est le bon moment pour prendre du recul et avoir une vue globale de notre image. Jusqu'​à présent, c'est plutôt bien, car elle est clairement plus réaliste que l'​original en noir et blanc sépia. Cependant, il y a quelques points qui doivent être améliorés. En premier lieu, le sujet est clairement d'​origine allemande, donc le teint plutôt sombre n'est pas très réaliste. Une teinte rougeâtre serait peut-être plus typique des personnes originaires d'​Europe du Nord, en particulier lorsque, en tant qu'​athlète,​ le sujet aurait passé un certain temps en plein air. Une fois que nous avons mis ces couleurs de base, c'est le bon moment pour prendre du recul et avoir une vue globale de notre image. Jusqu'​à présent, c'est plutôt bien, car elle est clairement plus réaliste que l'​original en noir et blanc sépia. Cependant, il y a quelques points qui doivent être améliorés. En premier lieu, le sujet est clairement d'​origine allemande, donc le teint plutôt sombre n'est pas très réaliste. Une teinte rougeâtre serait peut-être plus typique des personnes originaires d'​Europe du Nord, en particulier lorsque, en tant qu'​athlète,​ le sujet aurait passé un certain temps en plein air.
Ligne 41: Ligne 41:
 The other problem can be related to the texture of the photographic paper originally used to print the image. When the postcard was photographed digitally in modern times, the relief on the surface of the paper shows up as a fine corrugation mark, present on the whole surface. It is not especially problematic on the blue background since the backdrop used would have been made of some cloth, and could very well have had some texture to it. But the end result is not very realistic on bare skin, or the metal of the medals.** The other problem can be related to the texture of the photographic paper originally used to print the image. When the postcard was photographed digitally in modern times, the relief on the surface of the paper shows up as a fine corrugation mark, present on the whole surface. It is not especially problematic on the blue background since the backdrop used would have been made of some cloth, and could very well have had some texture to it. But the end result is not very realistic on bare skin, or the metal of the medals.**
  
-Pour résoudre cette question, j'ai mis deux calques supplémentaires. L'un a été placé entre l'​image d'​origine et le calque des couleurs et a été réglé sur « éclaircir ». Sur celui-ci, j'ai légèrement aérographié du blanc (en utilisant une opacité de 20%) sur les parties les plus sombres du visage et des mains du sujet, supprimant ainsi une partie des ombres que le photographe d'​origine avait obtenues par son choix d'​éclairage. Le deuxième nouveau calque a été installé au-dessus du calque des couleurs, en tant que calque « normal » distinct. Sur celui-ci, j'ai aérographié - légèrement également - du rouge sur les mêmes endroits. Ainsi, nous obtenons une teinte légèrement rougeâtre sur les ombres du visage, ainsi que sur les bras et les mains. Certaines observations de photographies modernes en couleurs montrent que cela est plus « normal » lorsque le sujet est une personne au teint clair.+Pour résoudre cette question, j'ai mis deux calques supplémentaires. L'un a été placé entre l'​image d'​origine et le calque des couleurs et a été réglé sur « éclaircir ». Sur celui-ci, j'ai légèrement aérographié du blanc (en utilisant une opacité de 20 %) sur les parties les plus sombres du visage et des mains du sujet, supprimant ainsi une partie des ombres que le photographe d'​origine avait obtenues par son choix d'​éclairage. Le deuxième nouveau calque a été installé au-dessus du calque des couleurs, en tant que calque « normal » distinct. Sur celui-ci, j'ai aérographié - légèrement également - du rouge sur les mêmes endroits. Ainsi, nous obtenons une teinte légèrement rougeâtre sur les ombres du visage, ainsi que sur les bras et les mains. Certaines observations de photographies modernes en couleurs montrent que cela est plus « normal » lorsque le sujet est une personne au teint clair.
  
 L'​autre problème peut être lié à la texture du papier photographique utilisé à l'​origine pour imprimer l'​image. Lorsque la carte postale a été photographiée numériquement de nos jours, le relief sur la surface du papier apparaît comme une fine marque d'​ondulation,​ présente sur toute la surface. Ce n'est pas particulièrement problématique sur le fond bleu car le fond utilisé aurait été fait de tissu, et aurait très bien pu avoir une certaine texture. Mais le résultat final n'est pas très réaliste sur une peau nue, ni sur le métal des médailles. L'​autre problème peut être lié à la texture du papier photographique utilisé à l'​origine pour imprimer l'​image. Lorsque la carte postale a été photographiée numériquement de nos jours, le relief sur la surface du papier apparaît comme une fine marque d'​ondulation,​ présente sur toute la surface. Ce n'est pas particulièrement problématique sur le fond bleu car le fond utilisé aurait été fait de tissu, et aurait très bien pu avoir une certaine texture. Mais le résultat final n'est pas très réaliste sur une peau nue, ni sur le métal des médailles.
issue155/krita.txt · Dernière modification: 2020/04/08 11:07 par andre_domenech