Outils pour utilisateurs

Outils du site


issue131:ubuntu_au_quotidien

Table des matières

1

Any operating system that exists on a computer depends on the availability of useful applications to make the operating system, well, useful. Fortunately, there is now a LOT of software available on Linux, and most of it is free. If you use a Linux application, you should, of course, strongly consider making some kind of payment to the author/creator, so they can continue creating new applications or upgrading their existing ones. It’s supposed to be free as in freedom, not free as in beer (at least, in most cases). Now that we learned the basics of software installation (last month – FCM #130), we can think about what, exactly, to actually install. One of the first things you may want to install is an office suite. There are a number of office suites available, but I personally go with LibreOffice and Calligra Office. LibreOffice is a ‘fork’ from the venerable open source suite, OpenOffice, which does still exist but seems to have less development going on now than LibreOffice. ‘Forks’ are new versions of projects derived from existing code, and one of the unique and cool features of open source software. Anyone with the inclination can download the source and change it to their liking, so ‘forks’ are much more common in Linux than in a more closed source infrastructure like Windows or MacOS.

Tout système d'exploitation sur un ordinateur est tributaire de la disponibilité d'applications utiles pour que le système lui-même soit, comment dire, utile. Heureusement, actuellement il y a BEAUCOUP de logiciels disponibles pour Linux et la plupart sont gratuits. Si vous utilisez une application Linux, vous devriez, bien entendu, vraiment envisager de faire un don quelconque ou de payer l'auteur/le créateur, afin que ceux-ci puissent continuer à créer de nouvelles application ou améliorer celles déjà existantes. Les Logiciels libres sont censés être libres, comme dans liberté, pas gratuits, comme dans la bière (du moins dans la plupart des cas). Ayant appris les bases de l'installation des logiciels (le mois dernier, dans le FCM n° 130), nous pouvons réfléchir précisément à ce que nous devons installer.

L'une des premières choses que vous voudrez sans doute installer est une suite bureautique. Il y en a beaucoup de disponibles, mais, personnellement, j'ai opté pour LibreOffice et Calligra Office.

LibreOffice est une « branche » de la vénérable suite Open Source, OpenOffice, qui existe toujours, mais semble moins sujette au développement actuellement que LibreOffice. Les « branches » sont de nouvelles versions de projets dérivées du code existant et l'une des caractéristiques sympas et uniques des logiciels Open Source. Quiconque se sent inspiré peut télécharger les sources et les modifier selon ses désirs ; ainsi, les « branches » sont beaucoup plus courantes dans Linux que chez Windows ou MacOS, dont l'infrastructure des sources est bien plus fermée.

2

OpenOffice and LibreOffice development seems to have a philosophy of continuing to refine the existing features of the suite and correct bugs, which is not terribly exciting and may not generate enthusiasm like in the earlier days of the suite when new features were common with version upgrades, but there’s certainly something to be said for making the project more polished. They also seem to put an emphasis on format compatibility with Microsoft Office files. I’ve been following OpenOffice and/or LibreOffice since OpenOffice version 1, and I have a lot of respect for it. It is available for Windows, MacOS, or Linux. LibreOffice includes a word processor (Writer), spreadsheet (Calc), presentation program (Impress), drawing program (Draw), and a database front end (Base). This column is put together every month in LibreOffice Writer. The applications are of excellent quality, solid and reliable, and fulfill the needs of most office users quite admirably with the exception of having no email client/personal information manager. OpenOffice originated from the commercial office suite StarOffice, now discontinued. This column in LibreOffice Writer: Calligra Office is also a ‘fork’, in this case from the original KOffice suite that was developed as part of the KDE project. KDE is a desktop environment available to Ubuntu users most readily in the form of Ubuntu’s variant, Kubuntu. Where the Unity desktop environment resembles the MacOS, KDE hews more closely to a Windows look.

Le développement d'OpenOffice et de LibreOffice semble axé sur la philosophie d'une amélioration des caractéristiques de la suite et d'une correction des bugs, ce qui n'est pas très passionnant et peut ne pas générer le même enthousiasme que dans l'enfance de la suite quand de nouvelles fonctionnalités étaient courantes lors des mises à niveau de la version. Mais une telle approche offre très certainement de nombreux avantages. L'une de leurs préoccupations majeures semble être la compatibilité avec les fichiers de Microsoft Office. Je suis OpenOffice et/ou LibreOffice à la trace depuis la première version d'OpenOffice et j'éprouve beaucoup de respect pour les deux. Ils sont disponibles pour Windows, MacOS ou Linux.

LibreOffice comprend un traitement de texte (Writer), un tableur (Calc), un programme de présentation (Impress), un programme de dessin (Draw) et une interface de base de données (Base). Chaque mois, cette rubrique est créée dans LibreOffice Writer. La qualité des applications est excellente, elles sont solides et fiables et répondent très bien aux besoins de la plupart des utilisateurs de suites bureautiques, à l'exception de l'absence d'un client mail et/ou d'un gestionnaire d'informations personnelles. OpenOffice provenait de la suite bureautique propriétaire et commerciale, StarOffice, abandonnée depuis longtemps. Cette rubrique dans LibreOffice Writer :

Calligra Office est également une « branche », cette fois-ci de la suite originale KOffice, développée dans le cadre du projet KDE. KDE est un environnement de bureau qui est facilement disponible aux utilisateurs Ubuntu, sous la forme de la variante d'Ubuntu, Kubuntu. Là où l'environnement de bureau Unity ressemble à MacOS, KDE se rapproche de l'apparence de Windows.

3

The big advantage to Calligra Office, in my estimation, is that it has more applications and functionality than LibreOffice and OpenOffice. Calligra has a word processor (Words), a spreadsheet (Sheets), a presentation program (Stage), a drawing program (Krita), and a database front end (Kexi), like LibreOffice. But it also has an email program/personal information manager (Kontact), a bitmap drawing program and photo editor (Karbon), a project manager (Plan), a diagramming and flowcharting program (Flow), a whiteboard emulator (the unwisely named Braindump), a personal finance manager (KMyMoney), and even a recipe manager (Krecipe). The last two are kind of nominally members of the suite, but worth mentioning all the same. To me, the addition of analogues to Project, Visio, Outlook, and even OneNote (sort of, in the form of Braindump) is a major plus for Calligra over LibreOffice. There’s even a second word processor specialized for book and ebook writing projects, called Calligra Author. It does seem that Braindump and Author have reached a developmental dead-end and are no longer actively being worked on, and the Krita drawing/bitmap editing program has spun off into an independent project. Flow and Stage also seem to be currently in a development limbo of sorts. Here’s Calligra Sheets: We’ll be looking at office suites in considerably more detail in a later column. We’ll also look at alternatives to Microsoft Office’s Visio and Project applications, in the form of Calligra Office’s Flow and Plan, and the independent applications GanttProject and Dia. OpenOffice is at http://www.openoffice.org/. LibreOffice is at https://www.libreoffice.org/. Calligra Office is at https://www.calligra.org/.

À mon avis, le gros avantage de Calligra Office est qu'elle a plus d'applications et fonctionnalités que Libreoffice et OpenOffice. Comme LibreOffice, Calligra comprend un traitement de texte (Words), un tableur (Sheets) et un programme de présentation (Stage ou Scène), un programme de dessin (Krita) et une interface de base de données (Kexi). Mais elle dispose en plus d'un client mail/gestionnaire d'informations personnelles, d'un programme de dessin en bitmap et un éditeur de photos (Karbon), un gestionnaire de projet (Plan), un programme de création de diagramme et d'organigramme (Flow) un émulateur de tableau blanc (nommé, sans discernement, Braindump pour du brainstorming), un gestionnaire des finances personnelles (KMyMoney) et même un gestionnaire de recettes (Krecipe). Les deux derniers font partie de la suite en nom seulement, en quelque sorte, mais ça vaut le coup de les mentionner malgré tout. Selon moi, l'addition de programmes qui ressemblent à Project, Visio, Outlook et même OneNote (à peu près, sous la forme de Braindump) est un atout majeur pour Calligra par rapport à LibreOffice. Elle possède même un deuxième traitement de texte pour les projets de livre et de livre électronique, appelé Calligra Author. J'avoue qu'il semble que Braindump et Author sont dans une impasse développementale, car on n'y travaille plus activement ; par ailleurs, le programme de dessin, retouche de bitmaps, Krita, est devenu un projet indépendant. Flow et Stage paraissent également relégués à une sorte de flou développemental. Voici Sheets de Calligra :

Dans un article à venir, nous regarderons les suites bureautiques beaucoup plus dans le détail. Nous examinerons aussi les alternatives aux applications Visio et Project de Microsoft Office, sous forme de Flow and Plan de Calligra Office et les applications indépendantes GanttProject et Dia.

OpenOffice se trouve à http://www.openoffice.org/. LibreOffice se trouve à https://www.libreoffice.org/. Calligra Office se trouve à https://www.calligra.org/.

4

Media players are also pretty essential to the everyday user’s desktop. I always install VLC, which seems to be widely regarded as one of the best media players, and is available on multiple platforms. I also use Kaffeine, Dragon Player, Amarok, and Rhythmbox. VLC is particularly well-respected for the fact that it will often play broken or incomplete files, at least to the extent that such a thing is even possible. Kaffeine and Dragon Player are excellent multimedia players for video or audio, while Rhythmbox and Amarok are more focused on audio files. K3B is a good burner application to install if you need to burn CD-R’s or DVD-R’s. There is also KSCD to play music CD’s, if anyone still has those in our modern digital age. For my part, I still have the long out-of-print “Hey Man, Smell My Finger” and “Millennium” on CD’s, by George Clinton and Earth, Wind, and Fire, respectively, and I believe they’re worth about $300 each as collector’s items. Yeah, I won’t be playing those in KSCD and risking scratching or scuffing them by handling them. May not be long until almost all CD’s are antiques and collectibles. Here’s a look at VLC, playing a movie of my adopted son, Baby, giving me some sugar:

Les lecteurs de média sont eux aussi essentiels pour l'ordinateur d'un utilisateur standard. J'installe toujours VLC, qui semble généralement être considéré comme l'un des meilleurs lecteurs de média et est disponible sur de multiples plateformes. J'utilise également Kaffeine, Dragon Player, Amarok et Rhythmbox. VLC est respecté tout particulièrement parce qu'il lira souvent des fichiers cassés ou incomplets, si toutefois une telle chose est possible. Kaffeine et Dragon Player sont d'excellents lecteurs multimédia pour la vidéo ou l'audio, alors que Rhythmbox et Amarok se concentrent davantage sur les fichiers audio. K3B est une bonne application de gravure à installer si vous avez besoin de graver des CD-R ou DVD-R. KSCD existe aussi pour lire les CD musicaux, si quiconque en possède encore dans notre ère numérique. Quant à moi, j'ai toujours « Hey Man, Smell My Finger » et « Millenium » sur CD, épuisés depuis longtemps, par, respectivement George Clinton et Earth, Wind and Fire ; je crois qu'ils valent environ 300 $ chacun en tant qu'objets de collection. Ouais, je ne vais pas les lire avec KSCD au risque de les rayer en les manipulant. Presque tous les CD seront sans doute des antiquités et des objets de collections dans pas très longtemps. Voici à quoi ressemble VLC lors de la lecture d'une vidéo où mon fils adoptif, Baby, me donne du sucre :

5

Another category of basic software is internet/connectivity applications. For internet browsing, I prefer Firefox and Chrome, alternating between the two from time to time (although I’m a bit more partial to Chrome). A huge advantage here is that you can use either browser in multiple environments, so you have a fairly consistent experience from Windows, Linux, MacOS; and even ChromeOS, and on an Android phone or tablet in the case of the Chrome browser. In addition, if you care about open sourcing of the applications you use, there is an open source version of Chrome called Chromium. All (Firefox, Chrome, and Chromium) support user sign-on, which means you can see your favorites/bookmarks from different machines and platforms, and retain your interface tweaks and customizations without constantly redoing them every time you log on to a different computer. Chromium will allow you to log in via your Google/Chrome login credentials This is what Chromium looks like: There are also a number of instant messengers available under Linux, I choose Pidgin and Skype for my usage (although I instant message very infrequently, due to not having persistent internet capability). You may already have detected a theme here: I will very frequently install two applications or suites for any function, knowing that there are advantages and disadvantages to each, and that I can switch to whatever works best for a given task. Pidgin works with a number of instant messaging protocols, so it can be used to chat with users on AIM, ICQ, MSN Messenger, Yahoo, Facebook, and others, so it has a lot of flexibility. It also has a number of compelling add-ins, including some interesting security capabilities like encryption and OTR (Off The Record). Skype is good to have for online phone calling. Here’s the Pidgin client

Une autre catégorie de logiciels de base est celle des applications Internet ou de connectivité. Pour naviguer sur le Web, je préfère Firefox et Chrome, de temps en temps, je passe de l'un à l'autre (bien que je sois un peu biaisé en faveur de Chrome). Un énorme avantage ici est que vous pouvez utiliser l'un ou l'autre dans de multiples environnements, ce qui signifie que votre expérience est à peu près la même que vous soyez sous Windows, Linux, MacOS et même ChromeOS et sur un smartphone ou une tablette Android dans le cas du navigateur Chrome. De plus, si le fait que les applications que vous utilisez soient Open Source vous importe beaucoup, il y a une version Open Source de Chrome appelée Chromium. Tous (Firefox, Chrome et Chromium) supportent la connexion de l'utilisateur, ce qui signifie que vous pouvez voir vos favoris à partir de machines et de plateformes différentes et que vos ajustements et personnalisations sont conservés. C'est bien commode, car vous n'êtes pas obligés de les refaire chaque fois que vous vous connectez à un ordinateur différent. Chromium vous permet de vous connecter avec vos login et mot de passe Google/Chrome. Voici Chromium :

Pas mal de messageries instantanées sont disponibles sous Linux et, pour ce qui me concerne, j'ai choisi Pidgin et Skype (bien que je ne les utilise pas très souvent, à cause de ma connexion Internet qui est très peu fiable). Vous avez pu déjà détecter un thème récurrent dans cet article : très fréquemment j'installerai deux applications ou suites pour un usage donné, sachant que chacune a ses avantages et inconvénients et que je peux choisir celle qui est meilleure pour une tâche donnée. Pidgin fonctionne avec de nombreux protocoles de messagerie instantanée et peut être utilisée pour tchatcher avec des utilisateurs sur, notamment, AIM, ICQ, MSN Messenger, Yahoo et Facebook, autrement dit, il est archi flexible. Il propose aussi de nombreuses extensions irrésistibles, y compris quelques capacités intéressantes d'un point de vue sécuritaire, comme le chiffrement ou OTR (Off the Record, ou en privé). C'est bon d'avoir Skype pour des appels téléphoniques en ligne. Voici le client Pidgin :

6

Email applications are pretty central to the online experience, and I usually use Kontact or Thunderbird. When I tried to use Kontact on the machine I use for this column, though, I ran into errors, and all my Google searches indicated some pretty serious jumping through hoops would be required to get Kontact to work on this Unity desktop. I do have Kontact up and running on my other, less-used machine, an Acer Cloudbook with Kubuntu. Being an old hand with Microsoft Outlook (BOO, HISS, I know…), I do like Kontact’s interface (similar to Outlook), and more advanced capabilities, although I have to admit I don’t use those capabilities like I did when I was in the corporate world. As an email client, Thunderbird is very capable. Thunderbird looks like this: Next time: More software essentials and suggestions. I invite feedback on easier/better ways to do things. Any such submissions in response to articles or content will be considered the property of Full Circle Magazine for publication purposes, without remuneration, unless the writer/commenter specifies otherwise. That said, commentary and feedback are heartily encouraged and appreciated, at acer11kubuntu@gmail.com.

Les applications courriel sont au centre de l'expérience en ligne et j'utilise habituellement Kontact ou Thunderbird. Toutefois, quand j'ai essayé d'utiliser Kontact sur la machine dont je me sers pour cette rubrique, j'ai rencontré des erreurs et toutes mes recherches sur Google indiquaient qu'il faudrait des sérieux et difficiles ajustements pour faire fonctionner Kontact sur cet ordinateur de bureau avec Unity. En revanche, Kontact fonctionne très bien sur mon autre machine, que j'utilise moins souvent, un Cloudbook d'Acer sous Kubuntu. Puisque Microsoft Outlook n'a plus de secrets pour moi (HUÉES, SIFFLETS, oui, je sais…), l'interface de Kontact (qui est similaire à celle d'Outlook) et ses capacités plus avancées me plaisent, bien qu'il me faille avouer que je ne me sers pas de ces capacités comme je le faisais dans le monde des entreprises. Comme client mail, Thunderbird est très bien et ressemble à ceci :

La prochaine fois : des suggestions de plus de logiciels indispensables.

Je vous invite à me faire part de vos réactions et de vos suggestions concernant des façons plus faciles ou meilleures pour faire des choses. De telles soumissions en réponse à un article ou à son contenu seront considérées comme la propriété du magazine Full Circle à des fins de publications, sans rémunération, à moins que l'auteur/commentateur spécifie le contraire. Cela étant dit, je vous encourage à m'envoyer vos commentaires et retours à acer11kubuntu@gmail.com.

issue131/ubuntu_au_quotidien.txt · Dernière modification: 2018/04/17 07:16 par d52fr