Outils pour utilisateurs

Outils du site


issue149:actus

Table des matières

1

Ubuntu 18.04.3 LTS Easier to Patch Kernel without Rebooting Powered by the Linux 5.0 kernel series from Ubuntu 19.04 (Disco Dingo), Ubuntu 18.04.3 LTS is the third maintenance updates to the long-term supported Ubuntu 18.04 LTS operating system series, which is supported by Canonical with security and software updates for at least five years, until 2023. Apart from the updated kernel and graphics stacks, the Ubuntu 18.04.3 LTS release also introduces enhanced Livepatch desktop integration to make it easier for users of the GNOME desktop environment to patch the Linux kernel without rebooting their systems. The new Livepatch desktop integration included in Ubuntu 18.04.3 LTS consists of an indicator in the system tray area of the top panel, which displays the current status of Livepatch and notifications to inform users when new patch are available and if they've been applied. Source: https://news.softpedia.com/news/ubuntu-18-04-3-lts-makes-it-easier-to-patch-the-linux-kernel-without-rebooting-527132.shtml

Sous Ubuntu 18.04.3 LTS il est plus facile de corriger le noyau sans devoir redémarrer

Propulsé par la série 5.0 du noyau Linux venant d'Ubuntu 19.04 (Disco Dingo), Ubuntu 18.04.3 LTS est la troisième mise à jour de maintenance de la série des systèmes d'exploitation Ubuntu 18.04 LTS à support à long terme, qui est supporté par Canonical avec des mises à jour de sécurité et de logiciels pour au moins cinq ans, jusqu'en 2023. Outre le noyau et les piles graphiques mis à jour, la publication d'Ubuntu 18.04.3 LTS introduit une meilleure intégration de Livepatch avec le bureau afin de faciliter la correction du noyau Linux sans redémarrer le système pour les utilisateurs de l'environnement de bureau GNOME. La nouvelle intégration de Livepatch dans le bureau dans Ubuntu 18.04.3 LTS est constitué d'un indicateur dans la zone de la barre d'état système du panneau d'en haut, qui affiche l'état actuel de Livepatch ainsi que des notifications pour indiquer aux utilisateurs quand de nouveaux correctifs sont disponibles et s'ils ont été appliqués.

Source : https://news.softpedia.com/news/ubuntu-18-04-3-lts-makes-it-easier-to-patch-the-linux-kernel-without-rebooting-527132.shtml

Neptune 6.0 Linux Distro Released, It's Based on Debian GNU/Linux 10 “Buster” The development team behind the Neptune Linux operating system have released a new major version that's based upon the latest Debian GNU/Linux release. Dubbed “Spike,” the Neptune 6.0 release is based on the Debian GNU/Linux 10 “Buster” operating system and powered by the Linux 4.19.37 kernel, which is patched with all the necessary hardware support for latest devices. It also ships with the KDE Plasma 5.14.5 desktop environment, which brings various improvements and new features over previous releases. mong the apps included in Neptune 6.0, we can mention the Chromium 76 web browser, LibreOffice 6.1.5.2 office suite, Mozilla Thunderbird 60.8 email and news client, GIMP 2.10 image editor and viewer, VLC 3.0.7 video player, Audacity 2.2.2 audio editor, Kdenlive 18.08.2 video editor, Ardour 5.12 digital audio workstation, and the latest Amarok music player. Source: https://news.softpedia.com/news/neptune-6-0-linux-distro-released-it-s-based-on-debian-gnu-linux-10-buster-527129.shtml

Linux Neptune 6.0, basé sur Debian GNU/Linux 10 « Buster » publié

L'équipe de développement derrière le système d'exploitation Neptune Linux en ont publié une nouvelle version majeure basée sur la dernière mouture de Debian GNU/Linux, « Buster ». Nommé « Spike », Neptune 6.0 est propulsé par le noyau Linux 4.19.37 dont les correctifs contiennent tout le support matériel nécessaire pour les dispositifs les plus récents. Il est également livré avec l'environnement de bureau KDE Plasma 5.14.5, qui apporte diverses améliorations et de nouvelles fonctionnalités. Parmi les applis dans Neptune 6.0, se trouvent, notamment, le navigateur Web Chromium 76, la suite bureautique LibreOffice 6.1.5.2, le client mail et news Mozilla Thunderbird 60.8, l'éditeur et visionneur d'images GIMP 2.10, le lecteur vidéo VLC 3.0.7, l'éditeur audio Audacity 2.2.2, l'éditeur vidéo Kdenlive 18.08.2, la station de travail audio numérique Ardour 5.12 et le tout dernier lecteur de musique Amarok.

Source : https://news.softpedia.com/news/neptune-6-0-linux-distro-released-it-s-based-on-debian-gnu-linux-10-buster-527129.shtml

NPM: Standard 14 shows advertising The Node Package Manager (NPM) is a management tool for the JavaScript runtime Node.js. The software is responsible for installing modules and manages the dependencies between the various components. NPM is being developed by the eponymous company »npm inc.«, Which, among other things, is responsible for the operation of the repositories and also finances various developers. Among other things, revenue is generated by hosting private packages that are not visible to the public. As the developers of Standard announced, the behind-the-counter team plans to tap into new revenue streams and therefore, as of the current version of the application, displays ads promoting the installation of NPM. The revenue from this advertising would use the team directly for the development of the tool. Among other things, the development of new functions and the correction of errors found will be financed. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27378/npm-standard-14-blendet-werbung-ein.html

NPM : Standard 14 affiche des publicités

Le Node Package Manager (NPM, Gestionnaire de paquets Node) est un outil de gestion pour l'environnement d'exécution Node.js de JavaScript. Le logiciel doit installer des modules et gérer les dépendances entre les divers composants. NPM est développé par la société éponyme « npm inc. », qui, entre autres, a la responsabilité du fonctionnement des dépôts et aussi finance divers développeurs. Parmi d'autres choses, le revenu est généré par l'hébergement de paquets privés que le public ne voit pas.

Comme l'ont annoncé les développeurs de Standard, l'équipe en arrière-plan voudrait tirer parti des nouveaux flux de revenu ; ainsi, la version actuelle de l'application sera la première à afficher des publicités pour l'installation de NPM.

Les revenus de cette publicité seront utilisés par l'équipe pour le développement de l'outil comprenant le développement de nouvelles fonctionnalités et la correction des erreurs découvertes.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27378/npm-standard-14-blendet-werbung-ein.html

Debian and Ubuntu plan to remove Python 2 Python 3 was introduced back in 2008, and the transition period for distributions to maintain two incompatible Python versions has come to an end, with support for Python 2 ending on December 31, 2019. Already in 2014, Python project leader Guido van Rossum had extended the support for Python 2.7 to 2020, declaring that this is the latest release in the Python 2 cycle. So it's high time to migrate packages based on Python 2 to the successor. Debian and Ubuntu also see it that way. After all, Ubuntu first wanted to declare version 14.04 Python 3 as standard. Debian 10 will continue to support Python 2 until the end of support for Buster. For Canonical this applies to the lifetime of Ubuntu 18.04 »Bionic Beaver« LTS, ie until 2023. Both projects want to stop using Debian 11 “Bullseye” respectively Ubuntu 20.04 LTS their support of Python 2. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27379/debian-und-ubuntu-planen-die-entfernung-von-python-2.

Debian et Ubuntu projettent d'abandonner Python 2

Python 3 fut introduit en 2008 et la période de transition pendant laquelle les distributions maintenaient deux versions incompatibles de Python se termine : Python 2 ne sera plus supporté à partir du 31 décembre 2019. Déjà, en 2014, le chef du projet Python Guido van Rossum avait étendu le support de Python 2.7 jusqu'en 2020, en déclarant qu'il s'agissait de la dernière publication du cycle Python 2. Ainsi, il est plus que temps de migrer les paquets basés sur Python 2 vers son successeur.

Debian et Ubuntu l'ont compris. Après tout, Ubuntu voulait déclarer Python 3 standard dans sa version 14.04. Debian 10 supportera Python 2 jusqu'à la fin du support de Buster. Pour Canonical, cela s'applique à la durée de vie d'Ubuntu 18.04 LTS « Bionic Beaver », c'est-à-dire jusqu'en 2023. Python 2 ne sera plus supporté dans Debian 11 « Bullseye » et Ubuntu 20.04 LTS.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27379/debian-und-ubuntu-planen-die-entfernung-von-python-2.

2

GNOME Wants to Make Linux Firmware Updates Easier to Deploy with New Tool At the moment, the GNOME Software Center only displays devices when firmware updates are pending, but Richard Hughes and Andrew Schwenn, an intern from Dell, have been working lately on a new tool that would be integrated as a panel into GNOME Control Center, which promises to make it easier for users to install new firmware versions for their hardware.Meet GNOME Firmware Updater, a new power user tool that would help you keep your hardware secure and up-to-date at all times by allowing you to more easily install new firmware updates that are available from the vendor. It comes as a GNOME Control Center panel and it's complimentary to the current fwupd functionality built into GNOME Software. Source: https://news.softpedia.com/news/gnome-wants-to-make-linux-firmware-updates-easier-to-deploy-with-new-tool-527174.shtml

GNOME veut rendre le déploiement des mises à jour du firmware Linux plus facile avec un nouvel outil

Actuellement, le Centre de logiciels GNOME n'affiche les dispositifs que quand les mises à jour du firmware sont en instance, mais Richard Hughes et Andrew Schwenn, un stagiaire de chez Dell, travaillent actuellement sur un nouvel outil qui serait intégré comme panneau dans le Centre de contrôle GNOME et rendrait plus facile l'installation de nouvelles versions du firmware. Voici le GNOME Firmware Updater, un nouvel outil pour utilisateur avancé, qui voudrait vous aider à garder votre matériel sûr et à jour en tout temps, en vous permettant d'installer plus facilement de nouvelles mises à jour du firmware, mises à disposition par le vendeur. Il arrive en tant que panneau dans le Centre de contrôle GNOME et complète l'actuelle fonctionnalité fwupd intégrée dans les Logiciels GNOME.

Source : https://news.softpedia.com/news/gnome-wants-to-make-linux-firmware-updates-easier-to-deploy-with-new-tool-527174.shtml

Microsoft wants to bring exFAT to the Linux kernel ExFAT, the Extended File Allocation Table, is Microsoft’s file system for flash drives and SD cards, which launched in 2006. Because it was proprietary, mounting these drives and cards on Linux machines generally involved installing additional software. Today, however, Microsoft announced that it is supporting the addition of exFAT to the Linux kernel and publishing the technical specifications for exFAT. In addition to wanting it to become part of the Linux kernel, Microsoft also says that it hopes that the exFAT specs will become part of the Open Invention Network’s Linux definition. Once accepted, the code would benefit “from the defensive patent commitments of OIN’s 3040+ members and licensees,” the company notes. Source: https://techcrunch.com/2019/08/28/microsoft-wants-to-bring-exfat-to-the-linux-kernel/?guccounter=1&guce_referrer_us=aHR0cHM6Ly93d3cuZ29vZ2xlLmNvbS8&guce_referrer_cs=X1_tmdwHBuxKjixGrInI7Q

Microsoft veut apporter exFAT au noyau Linux

ExFAT, l'Extended File Allocation Table (table d'allocation de fichiers étendue) est le système de fichiers de Microsoft pour les clés USB et les cartes SD, lancé en 2006. Puisqu'il était propriétaire, monter ces clés et ces cartes sur des machines Linux nécessitait d'habitude l'installation de logiciels supplémentaires. Aujourd'hui, cependant, Microsoft a annoncé qu'il supporte l'addition d'exFAT au noyau Linux et publie les spécifications techniques d'exFAT. Outre vouloir qu'il fasse partie du noyau Linux, Microsoft dit également qu'il espère que les spécifs. d'exFAT feront partie de la définition Linux d'Open Invention Network. Une fois agréé, le code bénéficierait « des engagements de brevets défensifs des plus de 3 040 membres et titulaires de licences d'OIN », ajoute la société.

Source : https://techcrunch.com/2019/08/28/microsoft-wants-to-bring-exfat-to-the-linux-kernel/?guccounter=1&guce_referrer_us=aHR0cHM6Ly93d3cuZ29vZ2xlLmNvbS8&guce_referrer_cs=X1_tmdwHBuxKjixGrInI7Q

Drauger OS Makes a Capable Linux Game Console Platform Drauger OS is a relatively new Linux distro for users with a penchant for games. Several design elements make this Linux gaming platform different from typical distributions that merely pack digital titles. However, it lacks a few productivity tools that otherwise would make this Linux choice a daily computing driver out of the box. Drauger OS, a Linux distribution based on Xubuntu, uses a modified Xfce4.12 desktop environment and runs only on 64-bit (x86_64) computers; no 32-bit gear is supported. This is a distro targeting game players who want good desktop performance. It ships with Steam installed by default, along with WINE and PlayOnLinux. Drauger OS also comes with the modified, low-latency, Liquorix Linux kernel. Liquorix is a distro kernel replacement to optimize multimedia and gaming applications. It is based on the ZEN kernel for balancing responsiveness at the cost of throughput and power usage. Source: https://www.linuxinsider.com/story/86210.html

Drauger OS crée une plateforme de console de jeux sous Linux

Drauger OS est une distrib. Linux relativement nouvelle pour les utilisateurs passionnés par le jeu. Plusieurs éléments de sa conception rendent cette plateforme de jeu sous Linux différente de distributions typiques qui se contentent de proposer des titres numériques. Cependant, il lui manque quelques outils de productivité qui, autrement, ferait de ce choix Linux un pilote informatique quotidien dès son installation. Drauger OS, une distribution Linux basée sur Xubuntu, utilise un environnement de bureau Xfce4.12 modifié et tourne uniquement sur des ordinateurs 64-bit ; aucun dispositif 32-bit n'est pris en charge. Il s'agit d'une distrib. qui cible des joueurs voulant un ordinateur de bureau très performant. Il est livré avec Steam installé par défaut, accompagné de WINE et PlayOnLinux. DraugerOS comporte également le noyau Linux modifié Liquorix à basse latence. Liquorix est un noyau de remplacement pour la distrib. qui optimise le multimédia et les applications de jeu. Il est basé sur le noyau ZEN pour équilibrer la réactivité au prix de l'utilisation du haut débit et du processeur.

Source : https://www.linuxinsider.com/story/86210.html

BlackArch Linux Ethical Hacking OS Adds over 150 New Tools in Latest Release Powered by the Linux 5.2.9 kernel, the BlackArch 2019.09.01 ISO snapshot for September 2019 is now available featuring more than 150 new tools for ethical hacking and penetration testing tasks, the Terminus font for all supported window managers, and an updated installer (blackarch-installer) to version 1.1.19. New ~/.vim and ~/.vimrc configuration files for the Vim text editor have been added as well in BlackArch 2019.09.01, along with an updated look and feel consisting of a brand-new BlackArch theme that's available for all supported window managers, as well as for the bootloaders (GRUB and Syslinux). Among other changes, the dwm window manager has been removed and the default XTerm terminal emulator has been replaced with rxvt-unicode. Source: https://news.softpedia.com/news/blackarch-linux-ethical-hacking-os-adds-over-150-new-tools-in-latest-release-527173.shtml

L'OS Linux de piratage éthique BlackArch ajoute plus de 150 nouveaux outils dans sa dernière publication

Propulsé par le noyau Linux 5.2.9, l’instantané ISO de BlackArch 2019.09.01 pour septembre 2019 est maintenant disponible. Il contient plus de 150 nouveaux outils pour les tâches de piratage éthique et les tests de pénétration, la police Terminus pour tous les gestionnaires de fenêtre supportés et un installeur mis à jour (blackarch-installer) à la version 1.1.19. De nouveaux fichiers de configuration ~/.vim et ~/.vimrc pour l'éditeur de texte Vim ont été également ajoutés dans BlackArch 2019.09.01, ainsi que de nouvelles allure et impression fournies par le tout nouveau thème BlackArch disponible pour tous les gestionnaires de fenêtre supportés, ainsi que pour les chargeurs de démarrage (GRUB et Syslinux). Parmi d'autres changements, le gestionnaire de fenêtre dwm a été enlevé et l'émulateur par défaut du terminal XTerm a été remplacé par rxvt-unicode.

Source : https://news.softpedia.com/news/blackarch-linux-ethical-hacking-os-adds-over-150-new-tools-in-latest-release-527173.shtml

3

ExTiX 19.8 “The Ultimate Linux System” Ditches Ubuntu & Debian for Deepin Linux As its name suggests, ExTiX Deepin 19.8 is based on the Deepin Linux operating system, which in turn is built upon the Debian Unstable repositories. More specifically, ExTiX Deepin 19.8 is based on the latest Deepin 15.11 release, which adds numerous enhancements and new features, and it uses the 6th Release Candidate (RC) build of the upcoming Linux 5.3 kernel series. Highlights of the ExTiX Deepin 19.8 release include the ability to choose your favorite language before starting up the Deepin 15.11 desktop, Deepin Installer Reborn as default graphical installer, support for watching Netflix with Google Chrome, pre-installed Spotify and Skype dedicated clients, as well as the ability to run ExTiX directly from RAM so you can eject the bootable medium. Source: https://news.softpedia.com/news/extix-19-8-the-ultimate-linux-system-ditches-ubuntu-debian-for-deepin-linux-527208.shtml

ExTiX 19.8 « The Ultimate Linux System » abandonne Ubuntu et Debian pour Deepin Linux

Comme son nom le suggère, ExTiX Deepin 19.8 est basé sur le système d'exploitation Deepin Linux, qui, lui, est construit sur les dépôts Debian Unstable. Plus précisément, ExTiX Deepin 19.8 est basé sur la dernière publication Deepin 15.11, qui ajoute de nombreuses améliorations et nouvelles fonctionnalités et il se sert de la 6e Release Candidate (RC - pré-publication) de la série 5.3 du noyau Linux à venir.

Les points forts de la publication ExTiX Deepin 19.8 comprennent la possibilité de choisir votre langage préféré avant de démarrer le bureau Deepin 15.11, Deepin Installer Reborn comme installeur graphique par défaut, le support de Netflix dans Google Chrome, des clients dédiés Spotify et Skype préinstallés, ainsi que la capacité de lancer ExTiX directement depuis la RAM afin de pouvoir éjecter le support du démarrage.

Source : https://news.softpedia.com/news/extix-19-8-the-ultimate-linux-system-ditches-ubuntu-debian-for-deepin-linux-527208.shtml

Linux Lite 4.6 Officially Released, It's Based on Ubuntu 18.04.3 LTS After several months of work, the final version of the Linux Lite 4.6 operating system is here, coming five months after the previous version, Linux Lite 4.4. The entire system is based on Canonical's recently released Ubuntu 18.04.3 LTS (Bionic Beaver) operating system, but it doesn't ship with its newer HWE (Hardware Enablement) Linux 5.0 kernel by default. Hightlights of the Linux Lite 4.6 release include a new theme selector in Lite Welcome to more easily select between the Light and Dark themes, as well as a new “Keyboard and Numlock” informational page, new “Volume toggle” and “USB Persistence” tutorials in the Help Manual, and updated Lite Sources with comments only about the Linux Lite repositories. Source: https://news.softpedia.com/news/linux-lite-4-6-officially-released-it-s-based-on-ubuntu-18-04-3-lts-527222.shtml

Linux Lite 4.6, basé sur Ubuntu 18.04.3 LTS, est officiellement sorti

Après plusieurs mois de travail, la version finale du système d'exploitation Linux Lite 4.6 est arrivée, cinq mois après la version précédente, Linux Lite 4.4. Le système global est basé sur le système d'exploitation de Canonical Ubuntu 18.04.3 LTS (Bionic Beaver) récemment publié, mais il n'est pas livré par défaut avec le plus récent noyau Linux 5.0 HWE (Hardware Enablement, activation du matériel).

Les points saillants de la publication de Linux Lite 4.6 comprennent un nouveau sélecteur de thème dans Lite Welcome afin de pouvoir plus facilement choisir entre les thèmes Light (clair) et Dark (sombre), ainsi qu'une nouvelle page d'informations sur le Clavier et la touche de Verrouillage numérique, de nouveaux tutoriels sur le nouvel inverseur de volume « Volume toggle » et sur la persistance USB dans le Help Manual (manuel d'aide) et des Lite Sources mises à jour avec des commentaires qui ne concernent que les dépôts de Linux Lite.

Source : https://news.softpedia.com/news/linux-lite-4-6-officially-released-it-s-based-on-ubuntu-18-04-3-lts-527222.shtml

Open source Kodi 18.4 'Leia' now available for Windows, macOS, Linux, and more Officially, Kodi is not for piracy, but the reality is… it sort of is. Look, not everyone uses the software for nefarious purposes, but let's be honest here, folks, in these days of inexpensive streaming media, people setting up a media center to access locally stored files are few and far between. So, yeah, Kodi is a platform used by many pirates. Regardless of what you use Kodi for, you should be excited today. Why? Well, a new version of the open source software is now available for download. No, it is not a monumental release by any means – Kodi 18.4 “Leia” is pretty much all about bug fixes. In fact, end users may not even notice any changes. Source: https://betanews.com/2019/09/02/kodi-184-leia/

Kodi 18.4 « Leia », qui est Open Source, disponible maintenant pour Windows, macOS, Linux et autres

Officiellement, Kodi n'est pas pour le piratage, mais la réalité est… que, d'une certaine façon, ça l'est. Tout le monde n'utilise pas le logiciel à des fins néfastes, mais soyons honnêtes, les gars, à cette époque du streaming des média peu cher, les gens qui configurent un centre multimédia pour accéder aux fichiers stockés localement sont peu nombreux. Aussi, ouais, la plateforme Kodi est utilisée par beaucoup de pirates.

Quel que soit votre usage de Kodi, vous devriez être très enthousiaste aujourd'hui. Pourquoi ? Ben, une nouvelle version du logiciel Open Source est maintenant disponible au téléchargement. Non, ce n'est pas une publication monumentale, loin de là, Kodi 18.4 « Leia » concerne avant tout des correctifs de bugs. En fait, les utilisateurs finaux peuvent ne même pas remarquer les changements.

Source : https://betanews.com/2019/09/02/kodi-184-leia/

Kali Linux Ethical Hacking OS Switches to Linux 5.2, Now Supports OnePlus 7 Kali Linux 2019.03 kicks off important changes to the default toolset, which will be split in three main categories, kali-linux-default with essential tools for penetration testing, kali-linux-large with a wider collection of penetration testing tools, and kali-linux-everything with all the hacking tools. It also brings better support for ARM architectures, a few helper scripts that makes finding information about packages more easily and automatically runs Windows binaries with Wine, or make it easier to discover what resources can be transferred over to a Windows system. Under the hood, Kali Linux 2019.03 switches to the Linux 5.2 kernel series, which brings much better hardware support than the Linux 4.19 series used in the previous release. Linux kernel 5.2.9 is being used by default in this version, which updates many tools, including Burp Suite, HostAPd-WPE, Hyperion, Kismet, and Nmap. Last but not least, Kali Linux 2019.03 adds support for several ARM devices, including the PINEBOOK and Gateworks Ventana systems. Source: https://news.softpedia.com/news/kali-linux-ethical-hacking-os-switches-to-linux-5-2-now-supports-oneplus-7-527239.shtml

L'OS de piratage éthique Kali Linux change pour Linux 5.2 et prend en charge OnePlus 7 maintenant

Kali Linux 2019.03 commence par des changements importants dans l'ensemble des outils par défaut qui seront divisés en trois catégories principales, kali-linux-default avec des outils essentiels pour les tests de pénétration, kali-linux-large avec une plus grande collection d'outils de test de pénétration et kali-linux-everything qui contient tous les outils de piratage. Il apporte aussi un meilleur support pour les architectures ARM, quelques scripts d'aide qui facilitent la recherche des informations sur les paquets et lance automatiquement des binaires Windows avec Wine, ou facilitent la recherche des ressources qui peuvent être transférées sur un système Windows. Sous le capot, Kali Linux 2019.03 change pour la série 5.2 du noyau Linux, qui apporte un bien meilleur support du matériel que la série 4.19 de Linux utilisée dans la publication précédente. Le noyau Linux 5.2.9 est utilisé par défaut dans cette version, qui met à jour beaucoup d'outils, y compris Burp Suite, HostAPd-WPE, Hyperion, Kismet et Nmap. Enfin et surtout, Kali Linux 2019.03 ajoute le support de plusieurs dispositifs ARM, y compris les systèmes PINEBOOK et Gateworks Ventana.

Source : https://news.softpedia.com/news/kali-linux-ethical-hacking-os-switches-to-linux-5-2-now-supports-oneplus-7-527239.shtml

4

SparkyLinux 2019.09 with Xfce 4.14 available SparkyLinux 2019.09 is the first distribution released with the recently released Xfce 4.14 as the default desktop. In addition, a variant with LXQt 0.14.1 and the two images “MinimalGUI” and “MinimalCLI” with Openbox 3.6.1 are also available. As special editions, the team also offers the editions »GameOver«, »Multimedia« and »Rescue«, the latter being the only variant available in 32 and 64 bit. Common to all images is kernel 5.2.9. Kernels 5.2.11 and 5.3-rc6 are already ready for installation in the repositories. As compiler installed SparkyLinux 2019.09 GCC 9 as standard, the predecessor GCC 8 has been removed. Linux Mint included Timeshift, an application for creating system images. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27399/sparkylinux-201909-mit-xfce-414-verf%C3%BCgbar.html

SparkyLinux 2019.09 avec Xfce 4.14 disponible

SparkyLinux 2019.09 est la première distribution publiée avec le tout récent Xfce 4.14 comme bureau par défaut. De plus, une variante avec LXQt 0.14.1 et les deux images « MinimalGUI » (interface graphique minimale) et « Minimal CLI » (interface en ligne de commande minimale) avec Openbox 3.6.1 sont également disponibles. Comme éditions spéciales, l'équipe propose aussi les éditions « GameOver », « Multimedia » et « Rescue », cette dernière étant la seule variante disponible en 32- et 64-bit. Toutes les images comportent le noyau 5.2.9. Les noyaux 5.2.11 et 5.3-rc sont déjà dans les dépôts, prêts pour installation. SparkyLinux 2019.09 installe le compilateur GCC 9 en standard et GCC 8 est supprimé. Linux Mint incluait Timeshift, une application pour la création d'images système.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27399/sparkylinux-201909-mit-xfce-414-verf%C3%BCgbar.html

Canonical Outs Major Linux Kernel Security Updates for All Supported Ubuntu OSes Affecting the Linux 5.0, 4.15, and 4.4 kernels of Ubuntu 19.04 (Disco Dingo), Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver), and Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus), the most critical vulnerability (CVE-2019-10638) fixed in this new security update was discovered by Amit Klein and Benny Pinkas in the Linux kernel when randomizing IP ID values generated for connectionless networking protocols, which could allow a remote attacker track particular Linux devices. While Ubuntu 19.04 and Ubuntu 18.04.3 LTS users using the Linux 5.0 HWE (Hardware Enablement) kernel must update to linux-image 5.0.0-27.28, Ubuntu 18.04 LTS and Ubuntu 16.04.6 LTS users using the Linux 4.15 HWE kernel need to update their systems to linux-image 4.15.0-60.67. Ubuntu 16.04 LTS users using the Linux 4.4 kernel will have to update as well, to linux-image 4.4.0-161.189. Source: https://news.softpedia.com/news/canonical-outs-major-linux-kernel-security-updates-for-all-supported-ubuntu-oses-527247.shtml

Canonical sort d'importantes mises à jour de sécurité du noyau Linux pour tous les OS Ubuntu pris en charge

Touchant les noyaux Linux 5.0, 4.15, et 4.4 d'Ubuntu 19.04 (Disco Dingo), Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) et Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus), la vulnérabilité la plus critique (CVE-2019-10638) corrigée dans cette nouvelle mise à jour de sécurité a été découverte dans le noyau Linux par Amit Klein et Benny Pinkas lors de la génération aléatoire de valeurs d'ID pour IP pour les protocoles de gestion de réseaux sans connexion, qui pourrait permettre à un attaquant à distance de pister des dispositifs Linux précis.

Tandis que les utilisateurs d'Ubuntu 19.04 et Ubuntu 18.04.3 qui se servent du noyau Linux 5.0 HWE (Hardware Enablement) doivent mettre à jour vers linux-image 5.0.0-27-28, les utilisateurs d'Ubuntu 18.04 LTS et Ubuntu 16.04.6 qui se servent du noyau Linux 4.15 HWE doivent mettre leurs systèmes à jour vers linux-image 4.15.0-60.67. Les utilisateurs d'Ubuntu 16.04 LTS qui se servent du noyau Linux 4.4 devront aussi le mettre à jour, vers linux-image 4.4.0-161.189.

Source : https://news.softpedia.com/news/canonical-outs-major-linux-kernel-security-updates-for-all-supported-ubuntu-oses-527247.shtml

Android 10 released After the recently announced versioning change, the new version of Android, unlike the beta versions, is no longer “Q” but only “10”, and there is no longer any code name. The new version features significant improvements in machine learning, support for foldable and 5G enabled smartphones, improved privacy and security, and improved usability. As part of the Strobe project, Android continues to be enhanced with new measures to enhance security and privacy. Android 10 now includes an expanded selection of whether apps get access to location information. Already so far one could allow this individually for each app. Now you can still differentiate whether the app in the foreground or in the background may read the data. To access apps on shared files, new permissions have been introduced. Apps running in the background can no longer bring themselves to the foreground. You can only attract attention with a notification. Furthermore, access to the device identification has been restricted. Android 10 also includes the improved Adiantum algorithm for user data encryption, TLS 1.3 as the default, and preventative security measures. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27405/android-10-erschienen.html

Publication d'Android 10

Après l'annonce récente d'un changement de version, la nouvelle version d'Android, contrairement aux versions bêta, n'est plus « Q », mais seulement « 10 » ; il n'y a plus de nom de code. La nouvelle version comporte des améliorations significatives de l'apprentissage machine, la prise en charge des smartphones pliables et 5 G ; la sécurité et la vie privée sont améliorées et c'est plus accessible.

Faisant partie du projet Strobe, Android continue ses améliorations avec de nouvelles mesures de sécurité et de protection de la vie privée. Android 10 comporte une sélection étendue de choix concernant l'accès à l'information de localisation par des applis. Jusqu'ici on pouvait la permettre pour chaque appli individuellement. Vous pouvez maintenant toujours dire si l'appli à l'avant-plan, ou celle en arrière-plan, peut lire les données. Pour accéder aux applis sur des fichiers partagés, il y a de nouvelles permissions. Les applis tournant en arrière-plan ne peuvent plus se mettre à l'avant-plan, mais doivent envoyer une notification pour attirer l'attention. En outre, l'accès à l'identification du dispositif est restreint. Android 10 comprend également l'algorithme amélioré Adiantum pour le chiffrement des données de l'utilisateur, TLS 1.3 par défaut et des mesures de sécurité préventatives.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27405/android-10-erschienen.html

Kernel developers slip up at simple Specter-Fix In a detailed analysis in their blog, developers of the Linux kernel's Grsecurity patches describe how the upstream community of Linux misrepresented a supposedly simple safeguard against the Specter vulnerability. This bug has also been backported into the stable kernel versions. The origin of the problem is due to a patch by the developer Dianzhang Chen. This adds the use of the macro array_index_nospec () to a specific function. This eliminates Specter v1 exploit by purging the index to access an array, even on speculative execution, and is guaranteed to be within the limits of the array. First introduced this macro with Linux 4.16. The developers of Grsecurity historically have a very difficult relationship with the rest of the Linux community. Chief developer Torvalds has even called their code “garbage”. Accordingly, the team uses the blog entry not only for analysis, but also very strikingly as self-promotion for its patches and its technology. Likewise, the fundamental criticism of the Grsecurity team for the maintenance of stable kernel branches by the Linux community is repeated in the blog. Probably not entirely wrong. Source: https://www.golem.de/news/linux-kernel-entwickler-verhauen-einfachen-spectre-fix-1909-143628.html

Les développeurs du noyau ont fait des erreurs dans une correction simple de Specter

Dans une analyse détaillée sur leur blog, les développeurs des correctifs Grsecurity pour le noyau Linux décrivent comment la communauté de Linux en amont a dénaturé une protection censée être simple contre la vulnérabilité Specter. Ce virus a également été rétro-porté dans des versions stables du noyau.

L'origine du problème est un correctif du développeur Dianzhang Chen qui ajoute l'utilisation de la macro array_index_nospec() à une fonction précise. Cela élimine l'exploit Specter v1 en purgeant l'index pour accéder à une « array », même lors d'une exécution spéculative, et garantit d'être à l'intérieur des limites de l'« array ». La macro fut introduite pour la première fois dans Linux 4.16.

Historiquement, les développeurs de Grsecurity ont des rapports très difficiles avec le reste de la communauté Linux. Le développeur en chef Torvalds a même traité leur codes d'« ordures ». En conséquence, l'équipe se sert du billet du blog non seulement pour l'analyse, mais aussi de manière très frappante pour promovoir ses correctifs et sa technologie. De même, la critique fondamentale de l'équipe de Grsecurity concernant la maintenance des branches stables du noyau par la communauté Linux est répétée dans le billet. Pas entièrement erronée, sans doute.

Source : https://www.golem.de/news/linux-kernel-entwickler-verhauen-einfachen-spectre-fix-1909-143628.html

5

Go 1.13 makes TLS 1.3 the standard, supports Android 10 Go 1.13 is compatible with Android 10, enables TLS 1.3 by default, brings a handful of new environment variables and updates prefixes for different literals. According to the release notes, Go now supports a “modernized set” of prefixes for number literals. For example, the prefix “0b” or “0B” refers to a binary integer literal, such as “0b1011”. Furthermore, Go offers 1.13 prefixes for octal integer literals (“0o” and “0O”) and hexadecimal floating point literals (“0x” and “0X”). The suffix “i” for imaginary literals can now also be used with binary, decimal and hexadecimal integers and floating point literals. In addition, developers now group numbers in number literals using underscores. Other changes to the language affect the shift count, which may now be signed. The developers may then waive workarounds with “uint” conversions when working with “«” and “»” operators. Source: https://www.linux-magazin.de/news/go-1-13-macht-tls-1-3-zum-standard-unterstuetzt-android-10/

Go 1.13 fait de TLS 1.3 le standard et supporte Android 10

Go 1.13 est compatible avec Android 10, active TLS 1.3 par défaut, apporte une poignée de nouvelles variables d'environnement et met à jour les préfixes de différents littéraux.

D'après les notes de version, Go supporte maintenant un « ensemble modernisé » de préfixes pour littéraux de nombres. Par exemple, le préfixe « Ob », ou « OB », fait référence au littéral d'un entier binaire, comme « 0b1011 ». De plus, Go 1.13 propose des préfixes pour des littéraux entiers de base 8 (« 0o » et « 0O») et des littéraux hexadécimaux en virgule flottante (« 0x » et « 0X»). Le suffixe « i » pour les littéraux imaginaires peut maintenant être utilisé avec des entiers binaires, décimaux et hexadécimaux et des littéraux en virgule flottante. En outre, les développeurs groupent des numéros dans les littéraux de nombres avec des soulignements.

D'autres modifications au langage affectent le décalage, qui peut maintenant être signé. Les développeurs peuvent alors renoncer aux contournements avec des conversions « uint » quand ils travaillent avec des opérateurs « « » et « » ».

Source : https://www.linux-magazin.de/news/go-1-13-macht-tls-1-3-zum-standard-unterstuetzt-android-10/

Tails 3.16 closes gaps - Tails 4.0 in the starting blocks The Amnesic Incognito Live System, Tails for short, has been released in version 3.16, which includes various security vulnerabilities in the included programs. With the Tails distribution, users without configuration can securely and anonymously access the Internet via the Tor network. The live system starts from USB stick or DVD. In addition to the updates, including for Firefox, Tor Browser (8.5.5) and Thunderbird is also a new kernel for the underlying operating system based on Debian 9.9 here. Debian Kernel 4.19.37-5 + deb10u2 includes a Fix for Specter Gaps of recent date. The developers also touched the default settings and removed the bookmarks predefined by the Tails project from the Tor Browser. Instead, the default bookmarks are supplied from the Tor Upstream. The changelog lists all the details. In October, the new branch of the system is expected with Tails 4.0. Issue 3.16 should therefore have been one of the last in the 3-branch. Source: https://www.linux-magazin.de/news/tails-3-16-schliesst-luecken-tails-4-0-in-den-startloechern/

Tails 3.16 corrige des lacunes ; Tails 4.0 est dans les starting-blocks

La version 3.16 de Tails (The Amnesic Incognito Live System), est publiée et comprend la correction de diverses vulnérabilités de sécurité dans les programmes inclus.

Avec la distribution Tails, les utilisateurs, sans devoir configurer quoi que ce soit, peuvent accéder à l'Internet en sécurité et anonymement via le réseau Tor. Le système live démarre sur une clé USB ou un DVD. Outre les mises à jour, notamment Firefox, Tor Browser (8.5.5) et Thunderbird, s'y trouve également un nouveau noyau pour le système d'exploitation sous-jacent, basé sur Debian 9.9. Debian Kernel 4.19.37-5 + deb10u2 contient un correctif pour les problèmes récents de Specter.

Les développeurs ont aussi ajusté les paramètres par défaut et enlevé les favoris du Navigateur Tor prédéfinis par le projet Tails. À la place, les favoris par défaut sont fournis par le Tor Ipstream. Le journal des modifications (changelog) liste tous les détails. En octobre, une nouvelle branche du système est attendue avec Tails 4.0. La version 3.16 devrait donc être l'une des dernières dans la branche 3.

Source : https://www.linux-magazin.de/news/tails-3-16-schliesst-luecken-tails-4-0-in-den-startloechern/

Thousands Of Linux Servers Infected By Lilu (Lilocked) Ransomware A new strain of ransomware named Lilocked or Lilu has affected thousands of Linux-based servers all over the world. The ransomware started infecting servers back in mid-July but in the last two weeks, the attacks have become more frequent. The very first case of Lilocked ransomware came to light when a user uploaded a ransomware note on ID Ransomware, a website used for identifying the name of ransomware from the ransomware note or demand specified in the attack. It targets servers and gains its root access. The mechanism behind how it gets access in unknown yet. According to a Russian forum, bad actors might be targeting Linux-based servers that are running defunct Exim software. Lilock ransomware does not affect system files but files with extensions including HTML, SHTML, JS, CSS, PHP, INI, and other image formats. Since system files are not affected, Linux systems are running normally. Source: https://fossbytes.com/lilocked-ransomware-infected-linux-servers/

Des milliers de serveurs Linux infectés par le rançongiciel Lilu (Lilocked)

Une nouvelle souche de rançongiciel, nommée Lilocked ou Lily, affecte des milliers de serveurs basé sur Linux partout dans le monde. Le rançongiciel a commencé son infection des serveurs à la mi-juillet, mais, dans les deux dernières semaines, les attaques sont devenues plus fréquentes.

Le tout premier cas du rançongiciel Lilocked fut révélé quand un utilisateur à téléversé une note du rançongiciel sur ID Ransomware, un site Web utilisé pour l'identification du nom d'un rançongiciel à partir de la note ou la demande spécifiée au cours de l'attaque. Il cible les serveurs et se procure l'accès à root. On ne connaît pas encore le mécanisme par lequel il obtient cet accès. D'après un forum russe, des méchants peuvent cibler des serveurs basés sur Linux qui font tourner des logiciels Exim défunts. Le rançongiciel Lilock n'affecte pas les fichiers système, mais des fichiers avec des extensions, notamment HTML, SHTML, JS, CSS, PHP, INI et d'autres formats d'image. Puisque les fichiers système ne sont pas affectés, les systèmes Linux tournent normalement.

Source : https://fossbytes.com/lilocked-ransomware-infected-linux-servers/

Debian-based MX Linux 19 Beta 2.1 now available for download MX Linux is apparently becoming increasingly more popular these days, and I am not really sure why. Lately, I have been testing out the open source operating system, and I simply don't understand the hype. Xfce, which MX uses, remains one of the worst desktop environment for end users – it is lightweight, but that aside, it offers nothing over the superior GNOME or KDE. If you own a HiDPI monitor (which more and more people have), Xfce remains a terrible experience. Some of the mx-apps and tweaks are appreciated, but nothing is really notable. The installer is average at best – hardly a positive experience. Conversely, I recently installed Pop!_OS again, and that installation was an absolute dream. Ultimately, MX's fanfare seems unwarranted – it feels very outdated in 2019. But OK, some people (who should have their heads examined) actually like MX Linux and use it as their daily operating system. If that is you, I have some potentially interesting news – today, a new beta of version 19 becomes available. Source: https://betanews.com/2019/09/08/mx-linux-19-beta-21/

MX Linux 19 Bêta 2.1 basé sur Debian disponible au téléchargement maintenant

MS Linux devient apparemment de plus en plus populaire ces jours-ci et je ne vois pas très bien pourquoi. Depuis quelque temps, je teste le système d'exploitation Open Source et je ne comprends tout simplement pas le battage médiatique. Xfce, qu'utilise MX, reste l'un des pires environnements de bureau pour les utilisateurs finaux ; il est léger, mais à part cela, il ne propose rien de plus que GNOME ou KDE qui sont supérieurs. Si vous avez un écran HiDPI (qu'ont de plus en plus de gens), Xfce reste une expérience affreuse. Quelques-uns des mx-apps et ajustements plaisent, mais rien n'est vraiment remarquable. L'installeur est moyen au mieux et l'installation devient une expérience difficile. À l'inverse, j'ai récemment réinstallé Pop!_OS et cette installation-là était d'une facilité de rêve. Finalement, la fanfare autour de MX semble injustifiée : il paraît très dépassé en 2019. Mais, d'accord, en fait, MX Linux plaît à certaines personnes (qui devraient se faire psychanalyser) et ils l'utilisent quotidiennement comme système d'exploitation. Si vous êtes l'un de ces gens, j'ai une nouvelle qui pourrait vous intéresser : aujourd'hui, une nouvelle bêta de la version 19 devient disponible.

Source : https://betanews.com/2019/09/08/mx-linux-19-beta-21/

6

Arch Linux-based Manjaro forms a company, but will it fail? Some people may think a company focused on Linux can never be successful. That’s false thinking, actually. True, some people use Linux as just a hobby, but it is so much more than that. As Red Hat shows us, Linux can be a billion dollar business. Plus, System76, for example, has been selling personal computers running Linux for many years. So, yeah, a Linux-focused company can be a success.Of course, that does not mean a Linux-focused company is guaranteed to be a success. Case in point, today, popular Linux distribution Manjaro announces that it has formed a limited partnership business entity. The question, however, is whether or not creating such a company is a good idea. Well, that depends on how its success is defined. While the company's donations will be transferred to a non-profit for dispersal, the company itself seems to be for-profit. If the company will be satisfied with simply generating enough money to compensate its developers, then yeah, that may be doable. However, if these folks think they are going to get rich or see serious growth as a result, they will probably be in for a rude awakening. Source: https://betanews.com/2019/09/08/manjaro-linux-company/

Manjaro, basé sur Arch Linux, crée une société, mais échouera-t-elle ?

Certains peuvent penser qu'une société qui se concentre sur Linux ne peut jamais réussir. En fait, c'est une pensée erronée. C'est vrai que certains n'utilisent Linux que comme violon d'Ingres, mais il est tellement plus que cela. Comme Red Hat nous le montre, Linux peut générer des milliards de dollars de revenus. De plus, Système 76, par exemple, vend des PC sous Linux depuis de nombreuses années. Donc, ouais, une société qui se concentre sur Linux peut réussir. Bien entendu, cela ne signifie pas qu'une société qui se concentre sur Linux est sûre de réussir. Un bon exemple aujourd'hui est celui de la distribution Linux populaire, Manjaro, qui annonce qu'elle a formé un partenariat commercial limité. Toutefois, la question est de savoir si la création d'une telle société est une bonne idée. Cela dépend de comment sa réussite est définie. Bien que les dons à la société soient transférés à un organisme bénévole pour être dispersé, il semblerait que la société elle-même soit sans but lucratif. Si la société se contente simplement de tirer suffisamment d'argent pour pouvoir récompenser ses développeurs, alors, ouais, ça pourrait éventuellement se faire. Cependant, si ces gens pensent qu'ils vont s'enrichir ou que la société croîtra sérieusement, ils vont sans doute avoir un réveil difficile.

Source : https://betanews.com/2019/09/08/manjaro-linux-company/

LXLE 18.04.3 Linux OS Released for Old PCs, It's Based on Ubuntu 18.04.3 LTS Several weeks in the works, the LXLE 18.04.3 release is based on Canonical's latest Ubuntu 18.04.3 LTS (Bionic Beaver) operating system and features a new “Open 'File' as Root” option, increased applications menu speed, keyboard shortcut overlay list, screen magnifier tooltips, reshuffled Games section, and an updated lock screen that now includes random fortune quotes. LXLE 18.04.3 also comes with Pinta instead of GIMP, Lxtask instead of Htop, Sakura as default terminal, Bookworm instead of FBreader, Abiword, Gnumeric, and Spice-Up instead of LibreOffice, and Pitivi instead of OpenShot. The PulseAudio equalizer, Lubuntu Software Center, and Java OpenJDK packages have been removed from this release. The system is very fast and boots in less than one minute, and it's perfect to revive that old PC. Source: https://news.softpedia.com/news/lxle-18-04-3-linux-os-released-for-old-pcs-it-s-based-on-ubuntu-18-04-3-lts-527319.shtml

L'OS Linux LXLE 18.04.3, basé sur Ubuntu 18.04.3 LTS, est publié pour les vieux PC

En préparation depuis plusieurs semaines, la publication LXLE 18.04.3 est basée sur le dernier Ubuntu de Canonical, la version 18.04.3 LTS (Bionic Beaver) du système d'exploitation et fournit une nouvelle option d'« ouvrir un fichier en tant que root », une plus grande vitesse du menu des applications, une liste en superposition des raccourcis clavier, une infobulle sur la loupe, une section Jeux remaniée et un écran verrouillé mis à jour qui comprend maintenant des citations aléatoires sur votre bonne fortune. LXLE est également livré avec Pinta à la place de GIMP, Lxtask à la place de Htop, Sakura comme terminal par défaut, Bookworm à la place de FBreader, Abiword, Gnumeric et Spice-up à la place de LibreOffice et Pitivi à la place d'OpenShot. Les paquets enlevés de cette publication sont l'égaliseur PulseAudio, le Centre de logiciels Lubuntu et Java OpenJDK. Le système est extrêmement rapide, démarrant en moins d'une minute : votre vieux PC aura une parfaite nouvelle vie.

Source : https://news.softpedia.com/news/lxle-18-04-3-linux-os-released-for-old-pcs-it-s-based-on-ubuntu-18-04-3-lts-527319.shtml

Microsoft Teams is coming to Linux Microsoft is working to bring its Teams software to Linux. The company has said that it is “actively working” on creating a Linux version of the client, although there is no word on quite when it might be released. There have long been calls for Microsoft to cater for Linux users. The collaborative Teams software is used by many people in mixed platform environments, and the announcement from Teams engineers have been greeted with enthusiasm. Linux users are not currently completely cut out of using Teams – they have the option of using the web-based version of the tool, but a dedicated client will make life a great deal easier. Source: https://betanews.com/2019/09/10/microsoft-teams-linux/

Microsoft Teams arrive chez Linux

Microsoft travaille sur le portage de ses logiciels Teams sur Linux. L'entreprise dit qu'elle « travaille activement » sur une création d'une version Linux du client, bien qu'il n'y ait aucune précision sur la date possible de sa sortie. Depuis longtemps, il y a des demandes pour que Microsoft réponde aux besoins des utilisateurs de Linux. Les logiciels collaboratifs Teams sont utilisés par beaucoup de gens dans des environnements multi-plateformes et l'annonce des ingénieurs de Teams est accueillie avec enthousiasme. Les utilisateurs de Linux ne sont pas actuellement empêchés d'utiliser Teams, car ils peuvent se servir de la version de l'outil basée sur le Web, mais un client dédié leur rendra la vie nettement plus facile.

Source : https://betanews.com/2019/09/10/microsoft-teams-linux/

Ubuntu's Snapcraft Snap Creator Tool Will Soon Get a Windows Installer Made for Ubuntu, but also available on the software repositories of various other popular GNU/Linux distributions, the Snapcraft tool lets application developers easily distribute their apps across multiple operating systems by packaging them in the Snap universal and containerized binary format. These days, Snaps are being packaged and published by some of the major tech companies, such as Microsoft, Google, Mozilla, Spotify, and others, to make it easier for users to install cross-platforms apps on their GNU/Linux distributions. That's why Canonical decided to make a Windows installer for Snapcraft. Source: https://news.softpedia.com/news/ubuntu-s-snapcraft-snap-creator-tool-will-soon-get-a-windows-installer-527336.shtml

L'outil Snapcraft Snap Creator d'Ubuntu aura bientôt un installeur Windows

Créé pour Ubuntu, mais disponible aussi dans les dépôts de diverses autres distributions GNU/Linux populaires, l'outil Snapcraft permet aux développeurs d'applications de distribuer leurs applis facilement sur des multiples systèmes d'exploitation en les conditionnant dans le format binaire universel et conteneurisé Snap. De nos jours, les Snaps sont empaquetés et publiés par certaines des entreprises de technologie comme Microsoft, Google, Mozilla, Spotify et d'autres, pour rendre plus facile l'installation d'applis multi-plateformes par les utilisateurs de distributions GNU/Linux. Et voilà pourquoi Canonical a décidé de créer un installeur Windows pour Snapcraft.

Source : https://news.softpedia.com/news/ubuntu-s-snapcraft-snap-creator-tool-will-soon-get-a-windows-installer-527336.shtml

7

Canonical Fixes Linux 4.15 Kernel Regression in Ubuntu 18.04 LTS and 16.04 LTS Earlier this month, Canonical published major Linux kernel security updates for all supported Ubuntu Linux operating systems, addressing no less than 28 security vulnerabilities. However, one of the patches also introduced a regression causing the Linux kernel 4.15 on Ubuntu 18.04 LTS and Ubuntu 16.04 LTS systems to crash when handling fragmented packets. Canonical urges all users of the Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) and Ubuntu 16.04.6 LTS (Xenial Xerus) users using the Linux 4.15 kernel to update their systems as soon as possible to linux-image 4.15.0-62 and linux-image 4.15.0-62.69~16.04.1 respectively, replacing the linux-image 4.15.0-60.67 from the previous kernel update. Source: https://news.softpedia.com/news/canonical-fixes-linux-4-15-kernel-regression-in-ubuntu-18-04-lts-and-16-04-lts-527359.shtml

Canonical répare une régression du noyau Linux 4.15 dans Ubuntu 18.04 LTS and 16.04 LTS

Plus tôt ce mois-ci, Canonical a publié des mises à jour de sécurité importantes du noyau Linux pour tous les systèmes d'exploitation supportés, résolvant pas moins de 28 vulnérabilités de sécurité. Cependant, un des correctifs a aussi introduit une régression qui est la cause de plantages sur les systèmes Ubuntu 18.04 LTS et Ubuntu 16.04 LTS lors de la gestion de paquets fragmentés. Canonical demande urgemment aux utilisateurs d'Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) et Ubuntu 16.04.6 LTS (Xenial Xerus) utilisant le noyau Linux 4.15 de mettre à jour leurs systèmes dès que possible avec, respectivement, les images de Linux 4.15.0-62 et 4.15.0-62.69~16.04.1, en remplacement de l'image de Linux 4.15.0-60.67 de la précédente mise à jour du noyau.

Source : https://news.softpedia.com/news/canonical-fixes-linux-4-15-kernel-regression-in-ubuntu-18-04-lts-and-16-04-lts-527359.shtml

Ubuntu 19.10 “Eoan Ermine” Promises More Boot Speed Improvements According to Colin Ian King, the Ubuntu Kernel Team worked hard during the past few months to find a faster compression/decompression algorithm for the upcoming Ubuntu 19.10 (Eoan Ermine) operating system, which will hit the streets later this fall on October 17th. The Ubuntu Kernel Team benchmarked six compression methods for the initramfs, including BZIP2, GZIP, LZ4, LZMA, LZMO and XZ, to measure the loading time of the Linux kernel, as well as the decompression time. The benchmarking was conducted on x86 configurations using the x86 TSC (Time Stamp Counter). In the end, they realized that LZ4 is the best compression/decompression method for Ubuntu 19.10. Source: https://news.softpedia.com/news/ubuntu-19-10-eoan-ermine-promises-more-boot-speed-improvements-527358.shtml

Ubuntu 19.10 « Eoan Ermine » promet des améliorations de la vitesse de démarrage

D'après Colin Ian King, l'équipe du noyau d'Ubuntu a travaillé dur pendant les quelques derniers mois pour trouver un algorithme plus rapide de compression/décompression pour le prochain système d'exploitation Ubuntu 19.10 (Eoan Ermine), qui sortira le 17 octobre prochain. L'équipe du noyau d'Ubuntu a mis en concurrence six méthodes de compression pour initramfs, comprenant BZIP2, GZIP, LZ4, LZMA, LZMO et XZ, pour mesurer le temps de chargement du noyau Linux, ainsi que le temps de décompression. La comparaison a été conduite sur des configurations x86 utilisant le TSC (Time Stamp Counter - Compteur horodateur) x86. Au final, ils ont déterminé que LZ4 était la meilleure méthode de compression/décompression pour Ubuntu 19.10.

Source : https://news.softpedia.com/news/ubuntu-19-10-eoan-ermine-promises-more-boot-speed-improvements-527358.shtml

Arch Linux-based Manjaro 18.1.0 'Juhraya' now available with GNOME, KDE, or Xfce Manjaro may have lofty goals of becoming a successful company, but let's be honest – users of the Linux-based operating system don't really care about that. Don't get me wrong, I am sure most members of the Linux community are rooting for the newly-formed company's success, but they are probably more interested in the excellent operating system itself. All three of Manjaro's desktop editions – Xfce, KDE, and Gnome – have been significantly enhanced with new features designed to bring the desktop and operating system into perfect harmony. This includes the new 'Matcha' theme of the Xfce Edition, KDE's completely redesigned messaging system variant and new buttons for the Gnome version. It uses Xfce 4.14, KDE Plasma 5.16 and Gnome 3.32. Source: https://betanews.com/2019/09/12/manjaro-linux-1810-juhraya/

Manjaro 18.1.0 « Juhraya » basé sur Arch-Linux disponible maintenant avec GNOME, KDE ou Xfce

Manjaro a peut-être l'objectif ambitieux de devenir une société ayant réussi, mais, soyons honnêtes : les utilisateurs du système d'exploitation basé sur Linux ne s'en soucient guère. Comprenez-moi bien, je suis sûr que la plupart des membres de la communauté sont pour le succès de la nouvelle entreprise, mais ils sont plus intéressés, probablement, par l'excellence du système d'exploitation lui-même. Les trois éditions de Manjaro pour ordinateurs de bureau - Xfce, KDE et Gnome - ont été améliorées sensiblement avec de nouvelles fonctionnalités conçues pour créer une harmonie parfaite entre l'ordinateur et l'environnement de bureau. Ceci inclut le nouveau thème « Matcha » de l'édition Xfce, une refonte complète du système de messagerie de la variante KDE et de nouveaux boutons pour la version Gnome. Il utilise Xfce 4.14, KDE Plasma 5.16 et Gnome 3.32.

Source : https://betanews.com/2019/09/12/manjaro-linux-1810-juhraya/

KaOS 2019.09 Linux Distro Released with KDE Plasma 5.16.5 and Linux Kernel 5.2 KaOS 2019.09 comes two months after the release of KaOS 2019.07 earlier this summer and brings with it all of the latest KDE technologies that have been released during this period, including the KDE Plasma 5.16.5 desktop environment, KDE Applications 19.08.1 and KDE Frameworks 5.61 software suites, as well as the Qt 5.13.1 application framework. Another major change in the KaOS 2019.09 release is the updated kernel stuck, which is now based on the latest Linux 5.2 kernel series. In fact, KaOS 2019.09 is powered by the latest Linux kernel 5.2.13 release, and it also ships with an updated graphical installer based on the latest Calamares 3.2.13 release, patched against two major vulnerabilities. Source: https://news.softpedia.com/news/kaos-2019-09-linux-released-with-kde-plasma-5-16-5-and-linux-kernel-5-2-527373.shtml

La distrib. Linux KaOS 2019.09 publiée avec KDE Plasma 5.16.5 et le noyau Linux 5.2

KaOS 2019.09 arrive deux mois après la publication de KaOS 2019.07 pendant l'été et apporte toutes les dernières technologies de KDE qui ont été publiées pendant cette période, dont l'environnement de bureau KDE Plasma 5.16.5, les suites logicielles KDE Applications 19.08.1 et KDE Frameworks 5.61, ainsi que le framework d'applications Qt 5.13.1. Autre changement important dans KaOS 2019.09, le noyau accolé mis à jour est publié, basé maintenant sur la dernière série de noyaux 5.2. En fait, KaOS 2019.09 est propulsé par la dernière publication du noyau, la 5.2.13, et il est livré aussi avec un installeur graphique mis à jour basé sur la dernière publication 3.2.13 de Calamares, corrigée contre deux vulnérabilités majeures.

Source : https://news.softpedia.com/news/kaos-2019-09-linux-released-with-kde-plasma-5-16-5-and-linux-kernel-5-2-527373.shtml

8

Huawei embraces deepin Linux as Microsoft Windows 10 future remains uncertain Huawei makes some of the best laptops around – the company actually puts Apple's design team to shame. This focus on elegance cannot be said for many other Windows PC manufacturers, as they often just set their sights on cutting corners to keep prices down. And that is why Donald Trump's attacks on Huawei are so tragic. Huawei's computers and smartphones are wonderful, but with uncertainty about access to Windows and proper Android (with Google apps), consumers are correct to be a bit concerned. Thankfully, Huawei has no plans to have its success be dependent to the actions of one country. For instance, the company has already announced HarmonyOS – an intriguing Android alternative. Now, Huawei is looking beyond mobile and making sure its laptop business can survive without dependence on Microsoft or Windows 10. As you can expect, Huawei is doing this by embracing Linux! More specifically, the Chinese company is turning to an excellent Linux distribution that is developed in its home country of China – deepin. Source: https://betanews.com/2019/09/15/huawei-deepin-linux-windows10/

Huawei choisit deepin Linux car le futur de Windows 10 de Microsoft reste incertain

Huawei fabrique l'un des meilleurs ordinateurs portables - la société fait vraiment honte à l'équipe de conception d'Apple. Cette concentration sur l'élégance ne peut pas s'appliquer à de nombreux autres fabricants de PC Windows, car ils réduisent souvent leurs perspectives au rognage des détails pour maintenir des prix bas. Et c'est pourquoi les attaques de Donald Trump contre Huawei sont si tragiques. Les ordinateurs et les smartphones de Huawei sont merveilleux, mais, dû à l'incertitude sur leur accès à Windows et à un Android complet (avec les applis de Google), les consommateurs ont raison d'être un peu inquiets. Heureusement, Huawei ne prévoit pas que son succès dépende des décisions d'un seul pays. Par exemple, la société a déjà annoncé HarmonyOS, une alternative intéressante à Android. Maintenant, Huawei regarde au-delà du mobile et s'assure que son activité des portables peut survivre sans dépendre de Microsoft ou Windows 10. Comme vous pouvez vous y attendre, Huawei le fait en choisissant Linux ! Plus particulièrement, la société chinoise se tourne vers une excellente distribution Linux qui est développée dans son propre pays, la Chine : deepin.

Source : https://betanews.com/2019/09/15/huawei-deepin-linux-windows10/

PineTime is a $25 smartwatch companion for Linux smartphones The folks at Pine64 have been selling inexpensive Linux laptops for a few years, and they’re getting ready to launch their first Linux smartphone. But the team also has other products in the works, including new single-board computers, a tablet, and a previously unannounced smartwatch/smartphone companion called the PineTime. The PineTime is interesting for a few reasons. First, it’s expected to be cheap: Pine64 says it’ll sell for around $25. Second, it’s designed to run open source software, based on ARM Mbed or FreeRTOS. The company describes the PineTime watch as a companion for Linux smartphones… you know, like the company’s upcoming $150 PinePhone. For either or both of those reasons, it could appeal to folks who may not have wanted in on the smartphone space until now. Just don’t expect a $25 watch to be a speed demon or to have high-end specs. There’s no word on the materials, display technology, battery life, or other features. But it does appear likely that the watch will feature a low-power, ARM-based processor (probably a NORDIC nRF2832 ARM Cortex-M4 chip). Source: https://liliputing.com/2019/09/pinetime-is-a-25-smartwatch-companion-for-linux-smartphones-work-in-progress-from-pine64.html

PineTime est une montre connectée à 25 $ pour accompagner les smartphones sous Linux

Les gars de Pine64 vendent des portables Linux bon marché depuis quelques années et ils sont prêts à lancer leur premier smartphone sous Linux. Mais l'équipe a aussi d'autres produits en cours, dont des nouveaux ordinateurs mono-cartes, une tablette et une montre connectée, compagnon des smartphones dont ils n'ont pas parlé avant, appelée PineTime. La PineTime est intéressante à plusieurs raisons. D'abord, elle devrait être bon marché : Pine64 dit qu'il la vendra autour de 25 $. Deuxièmement, elle est conçue pour faire tourner des logiciels Open Source, basés sur ARM Mbed ou FreeRTOS. La société décrit la montre PineTime comme la compagne des smartphones Pine, comme le prochain PinePhone de la société, à 150 $. Pour une raison ou une autre, il peut plaire aux gens qui, jusqu'à maintenant, ne veulent pas entrer dans l'univers des smartphones. Simplement, ne vous attendez pas à ce qu'une montre à 25 $ tourne du feu de Dieu et possède des spécifs de haut de gamme. Il n'y a rien à dire sur les matériaux, la technologie de l'affichage, la durée de vie de la batterie ou d'autres fonctionnalités. Mais il apparaît très probablement que la montre sera équipée d'un processeur à base d'ARM, de faible puissance (probablement une puce NORDIC nRF2832 ARM Cortex-M4).

Source : https://liliputing.com/2019/09/pinetime-is-a-25-smartwatch-companion-for-linux-smartphones-work-in-progress-from-pine64.html

First-Ever Microsoft Linux Conference Announced for March 10-11, 2020 Microsoft announced something Linux users would have never dreamed of, the first Microsoft Linux Conference for their WSL (Windows Subsystem for Linux) implementation. If you never heard of WSL, let us tell you that Windows Subsystem for Linux is a compatibility layer designed by Microsoft to let you install GNU/Linux distributions and natively run Linux binaries on Windows 10 and Windows Server 2019 operating systems. Now that Microsoft finally takes Linux seriously, the tech giant announced the first ever Microsoft Linux Conference for WSL (Windows Subsystem for Linux). Dubbed WSLconf, which stands for Windows Subsystem for Linux Conference, the event will take place next year between March 10th and March 11th. According to Microsoft, the WSLconf event will be organized by the community and no registration fee is required to attend it, though attendee space will be limited. The conference will be held on the Microsoft Redmond campus in Washington, the United States, in Building 20. Source: https://news.softpedia.com/news/first-ever-microsoft-linux-conference-announced-for-march-10-11-2020-527424.shtml

La toute première conférence de Microsoft sur Linux est annoncée pour les 10-11 mars 2020

Microsoft a annoncé quelque chose à laquelle les utilisateurs de Linux n'ont jamais rêvé : la première conférence de Microsoft sur Linux pour leur implémentation de WSL (Windows Subsystem for Linux - Sous-système Microsoft pour Linux). Si vous n'avez jamais entendu parler de WSL, disons que WSL est une couche de compatibilité conçue par Microsoft pour que vous puissiez installer des distributions GNU/Linux et faire tourner nativement des binaires Linux sur les systèmes d'exploitation Windows 10 et Windows Server 2019. Maintenant que Microsoft a enfin pris Linux au sérieux, le géant de la techno a annoncé la toute première conférence de Microsoft sur Linux pour WSL. Appelée WSLconf, autrement dit Windows Subsystem for Linux Conference, l'événement aura lieu l'année prochaine du 10 au 11 mars. D'après Microsoft, l'événement WSLconf sera organisé par la communauté et aucun coût d'inscription ne sera demandé pour y participer, bien que l'espace d'accueil soit limité. La conférence se tiendra sur le campus de Microsoft à Redmond, dans l'État de Washington, aux Étas-Unis, au bâtiment 20.

Source : https://news.softpedia.com/news/first-ever-microsoft-linux-conference-announced-for-march-10-11-2020-527424.shtml

Linux 5.3 kernel bundles new, cuddlier, swear-free Torvalds with AMD Radeon Navi graphics support A softer, gentler Linus Torvalds released the Linux 5.3 kernel over the weekend and swung open the doors on 5.4. Things were held up a little this time around, something Torvalds attributed to his travel schedule rather than anything more sinister. He was, however, pleased to note that the extra week meant that a few last-minute fixes could be squeezed in. While not an earth-shattering release, the 5.3 kernel has brought support for the new AMD Radeon Navi graphics cards, such as the Radeon RX 5700 and RX 5700 XT and x86 Zhaoxin CPUs. Other silicon-supporting tweaks included improvements to Intel Icelake graphics and Intel HDR display support. Source: https://www.theregister.co.uk/2019/09/16/linux_5_3_kernel_arrives/

Le noyau Linux 5.3 lie le nouveau Torvalds, plus câlin et sans blasphème au support des puces graphiques Radeon Navi d'AMD

Un Linus Torvalds plus doux, plus agréable, a publié le noyau Linux 5.3 pendant cette fin de semaine et a ouvert les portes à la 5.4. Les choses ont été un peu retardées cette fois-ci, un fait que Torvalds attribue à son planning de déplacements plutôt qu'à une autre cause plus sérieuse. Cependant, il a eu le plaisir de noter que la semaine supplémentaire signifiait que quelques résolutions de problèmes de dernière minute ont pu être incorporées. Bien que cette publication ne soit pas un événement mondial, le noyau 5.3 a apporté du support pour les nouvelles puces graphiques Radeon Navi d'AMD, telles que les CPU Radeon RX 5700 et RX 5700 XT et x86 Zhaoxin. D'autres ajustements de support de puces comprennent des améliorations du support des puces graphiques Intel Icelake et aux puces d'affichage Intel HDR.

Source : https://www.theregister.co.uk/2019/09/16/linux_5_3_kernel_arrives/

9

Boot problems due to missing random numbers In the latest release 5.3 of the Linux kernel, a last-minute change in file system operations has been dropped. Linus Torvalds explains in the release announcement that the change itself was not flawed, but indirectly caused applications in userspace to stop working correctly. The background: The change caused less entropy due to disk operations, causing the random number generator to initialize later. For some years, Linux has a syscall called getrandom (). This command, which allows an application to query random numbers from the kernel, should fix problems with the previous interfaces. Traditionally, Linux has two virtual devices - / dev / random and / dev / urandom - from which applications can read random numbers. Source: https://www.golem.de/news/linux-kernel-bootprobleme-wegen-fehlender-zufallszahlen-1909-143906.html

Des problèmes de démarrage dus à des nombres aléatoires manquants

Dans la dernière publication 5.3 du noyau Linux, une modification de dernière minute dans les opérations du système de fichiers a été mise de côté. Linus Torvalds explique dans l'annonce de sortie que la modification elle-même n'avait pas de faille, mais qu'elle entraînait indirectement le dysfonctionnement de certaines applications dans l'espace utilisateur. Le fond de l'affaire : la modification réduisait l'entropie due aux opérations des disques et entraînait l'initialisation tardive du générateur de nombres aléatoires.

Depuis quelques années, Linux a un appel système nommé getrandom(). Cette commande, qui permet à une application de demander des nombres aléatoires au noyau, devait résoudre les problèmes existants avec les interfaces précédentes. Traditionnellement, Linux a deux dispositifs virtuels - /dev/random et /dev/urandom - où les applications peuvent lire des nombres aléatoires.

Source : https://www.golem.de/news/linux-kernel-bootprobleme-wegen-fehlender-zufallszahlen-1909-143906.html

CentOS 8 will be released in a week New versions of CentOS typically follow with a month's delay after a new version of Red Hat Enterprise Linux (RHEL) - such as version 7.6. This is not so easy with version 8.0, however, because the version jump from 7.x to 8 that RHEL made in May 2019 means that there are many more changes than a mere update from 7.5 to 7.6. In fact, RHEL 8 brings a lot of fundamental changes, a many generations newer Linux kernel, the migration of YUM's package management to DNF, and above all the reorganization of the packages into so-called “application streams”.On July 4, the CentOS team still estimated that the release of CentOS 8 would take another month or two. This would probably have succeeded, but in the meantime, Red Hat released RHEL 7.7. The CentOS team decided to prioritize the development of CentOS 7.7 as users deploy CentOS 7 productively, but CentOS 8 does not. Although CentOS 7.7 has not yet been announced, this work seems to have been completed so that the team could continue with version 8. Also, this work is now complete, as you can see on the wiki page, which informs about the scope and progress of the work. Only the release of CentOS 8 has yet to be completed. The date was set for September 24th. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27444/centos-8-erscheint-in-einer-woche.html

CentOS 8 sera publié dans une semaine

Les nouvelles versions de CentOS suivent typiquement avec un mois de délai la publication d'une nouvelle version de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), comme pour la version 7.6. Cependant, ce n'est pas aussi facile pour la version 8.0, car le saut de version de la 7.x à la 8 fait par RHEL en mai 2019 signifie qu'il y a beaucoup plus de modifications que dans une simple mise à jour de la 7.5 à la 7.6. En fait, RHEL 8 apporte beaucoup de changements fondamentaux, un noyau Linux plus récent de plusieurs générations, la migration de la gestion des paquets de YUM à DNF, et, par-dessus tout, la réorganisation des paquets en « flux d'applications ». Le 4 juillet, l'équipe de CentOS estimait alors que la publication de CentOS 8 prendrait encore un mois ou deux. Ça aurait pu marcher, mais, entre temps, Red Hat a publié RHEL 7.7. L'équipe de CentOS décidait de rendre prioritaire le développement de CentOS 7.7 car les utilisateurs déploient CentOS 7 en production, et pas CentOS.8. Aussi, le travail est maintenant achevé, comme vous pouvez le voir sur la page du wiki, qui informe sur les objectifs et l'avancement du travail. Seule reste à finir la publication de CentOS 8. La date est placée au 24 septembre.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27444/centos-8-erscheint-in-einer-woche.html

Canonical Outs New Linux Kernel Security Update for All Supported Ubuntu OSes The new Linux kernel security update addresses three vulnerabilities affecting the Ubuntu 19.04 (Disco Dingo), Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver), Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus), Ubuntu 14.04 ESM (Trusty Tahr), and Ubuntu 12.04 ESM (Precise Pangolin) operating systems. Canonical urges all Ubuntu users to update their systems as soon as possible to the new Linux kernel versions, which are linux-image 5.0.0-29.31 on Ubuntu 19.04 and Ubuntu 18.04.3 LTS, linux-image 4.15.0-64.73 on Ubuntu 18.04 LTS and Ubuntu 16.04.6 LTS, linux-image 4.4.0-164.192 on Ubuntu 16.04 LTS and Ubuntu 14.04 ESM, and linux-image 3.2.0-143.190 on Ubuntu 12.04 ESM. These are the new Linux kernel versions for 32-bit and 64-bit systems, but today's security patch is also available for Raspberry Pi 2 devices, Snapdragon and OEM processors, cloud environments, as well as Oracle Cloud, Amazon Web Services (AWS-HWE), Amazon Web Services (AWS), Google Cloud Platform (GCP), Google Container Engine (GKE), Google Container Engine (GKE), and Microsoft Azure Cloud systems. Source: https://news.softpedia.com/news/canonical-outs-new-linux-kernel-security-update-for-all-supported-ubuntu-oses-527454.shtml

Canonical sort une nouvelle mise à jour de sécurité du noyau Linux pour tous les OS supportés

La nouvelle mise à jour de sécurité du noyau Linux résout trois vulnérabilités affectant les systèmes d’exploitation Ubuntu 19.04 (Disco Dingo), Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver), Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus), Ubuntu 14.04 ESM (Trusty Tahr) et Ubuntu 12.04 ESM (Precise Pangolin). Canonical invite tous les utilisateurs d'Ubuntu à mettre d'urgence à jour leurs systèmes dès que possible avec les dernières versions du noyau Linux, qui sont les images de Linux 5.0.0-29.31 sur Ubuntu 19.04 et Ubuntu 18.04.3 LTS, 4.15.0-64.73 sur Ubuntu 18.04 LTS et Ubuntu 16.04.6 LTS, 4.4.0-164.192 sur Ubuntu 16.04 LTS et Ubuntu 14.04 ESM et 3.2.0-143.190 sur Ubuntu 12.04 ESM. Ce sont les nouvelles versions du noyau Linux pour les systèmes 32- et 64-bit ; le correctif de sécurité d'aujourd'hui est aussi disponible pour les dispositifs avec des processeurs Raspberry Pi 2, Snapdragon et OEM, les environnements dans le nuage, tout comme pour les systèmes Oracle Cloud, Amazon Web Services (AWS-HWE), Amazon Web Services (AWS), Google Cloud Platform (GCP), Google Container Engine (GKE), et Microsoft Azure Cloud.

Source : https://news.softpedia.com/news/canonical-outs-new-linux-kernel-security-update-for-all-supported-ubuntu-oses-527454.shtml

Firefox will be released soon every four weeks Mozilla accelerates the cadence of the releases in Firefox. In the future, the browser will be re-published approximately every four weeks. The rhythm of Firefox ESR is not affected. This is reported by Mozilla currently in the company blog. Over the years, Mozilla has developed a development model with Firefox Nightly, Beta and Developer Edition, which has so far produced a stable new version of Firefox every six weeks. According to the browser manufacturer, the new model is designed to increase agility and make new features faster. Especially the latter is often desired by applying. New features, Mozilla says, are increasingly being developed by developers into sprints, which will be better suited to a shorter release cycle. Firefox 72 will launch the new model after the current planning on January 7, 2020. The quality of the publications should not suffer and the localizations in many languages are adapted to the rhythm. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27446/firefox-erscheint-bald-alle-vier-wochen.html

Bientôt, Firefox sera publié toutes les quatre semaines

Mozilla accélère la cadence des publications de Firefox. À l'avenir, le navigateur sera re-publié environ toutes les quatre semaines. Le rythme de Firefox ESR n'est pas touché. Ceci est annoncé par Mozilla sur le blog de l'entreprise. Tout au long des années, Mozilla a mis au point un modèle de développement avec Firefox Nightly, Beta et Developer Edition, qui a produit jusqu'à maintenant une nouvelle version stable toutes les six semaines.

D'après le fabricant du navigateur, le mouveau modèle est conçu pour augmenter l'agilité et accélérer les nouvelles fonctionnalités. Cette dernière est particulièrement demandée par ceux qui s'en servent. Les nouvelles fonctionnalités, aux dires de Mozilla, sont de plus en plus développées par les développeurs dans des sprints, ce qui sera mieux adapté à un cycle de publication raccourci. Le nouveau modèle sera lancé le 7 janvier 2020 avec Firefox 72, selon le planning actuel.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27446/firefox-erscheint-bald-alle-vier-wochen.html

10

Canonical introduces IBM LinuxONE III with Ubuntu In the Ubuntu blog, Kara Todd, responsible for Linux at IBM, IBM Z and LinuxONE, reports on the deployment of Ubuntu on the new enterprise server for distributed databases and cloud applications on the s390x platform. With LinuxONE III, enterprises can seamlessly integrate cross-stack hybrid multi-cloud platforms and container workloads with Kubernetes, Red Hat OpenShift and IBM Cloud Paks. The new hardware platform can handle all currently supported Ubuntu server LTS versions. For those who want to use the latest features, Ubuntu Server 19.04 is available. This applies not only to LinuxONE III but also to IBM Z. Suse Linux Enterprise Server and Red Hat Enterprise Server are also supported. The community also features images for Debian, Alpine and CentOS-based ClefOS. In addition to regular updates to the distribution, Canonical provides a set of tools for managing multi-cloud deployments, including Juju, MAAS, and Charmed Kubernetes. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27453/canonical-stellt-ibm-linuxone-iii-mit-ubuntu-vor.html

Canonical présente IBM LinuxONE III avec Ubuntu

Dans le blog d'Ubuntu, Kara Todd, responsable de Linux chez IBM, IBM Z et LinuxONE, fait état du déploiement d'Ubuntu sur le nouveau serveur d'entreprise pour les bases de données distribuées et les applications dans le nuage sur la plateforme s390x. Avec LinuxONE III, les entreprises peuvent intégrer sans problème des plateformes hybrides « multi-stack » et « multi-cloud » et des charges utiles de conteneurs avec Kubernetes, Red Hat OpenShift et IBM Cloud Paks. La nouvelle plateforme matérielle peut gérer toutes les versions LTS d'Ubuntu Server actuellement supportées. Pour ceux qui veulent utiliser les dernières fonctionnalités, Ubuntu Server 19.04 est disponible. Cela s'applique non seulement à LinuxONE mais aussi à IBM Z. Suse Linux Enterprise Server et Red Hat Enterprise Server sont aussi supportés. La communauté a aussi constitué des images pour Debian, Alpine et ClefOS basé sur CentOS.

En plus des mises à jour régulières de la distribution, Canonical fournit un jeu d'outils pour gérer les déploiements multi-cloud, comprenant Juju, MAAS, et Charmed Kubernetes.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27453/canonical-stellt-ibm-linuxone-iii-mit-ubuntu-vor.html

GhostBSD 19.09 released GhostBSD is a former FreeBSD-based Unix derivative launched by Eric Turgeon and Nahuel Sanchez in 2010. The project's goal is to combine security, privacy, stability, usability, openness and freedom. The system is aimed primarily at desktop users and wants to give all interested users an easy way to use a BSD system for their daily work. After GhostBSD originally delivered Gnome as a desktop, Mate has now become the standard. Further innovations represent corrections of errors. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27452/ghostbsd-1909-ver%C3%83%C2%B6ffentlicht.html

GhostBSD 19.09 publié

GhostBSD est un dérivé de l'ancien FreeBSD basé sur Unix, lancé par Eric Turgeon et Nahuel Sanchez en 2010. L'objectif du projet est de combiner la sécurité, le respect de la vie privé, la stabilité, la facilité d'usage, l'ouverture et la liberté. Le système est d'abord destiné aux utilisateurs d'ordinateurs de bureau et veut donner à tous les utilisateurs une façon aisée d'utiliser un système BSD pour leur travail quotidien. Bien que GhostBSD ait été livré avec Gnome comme environnement de bureau à l'origine, Mate est devenu le nouveau standard.

D'autres innovations représentent des corrections d'erreurs.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27452/ghostbsd-1909-ver%C3%83%C2%B6ffentlicht.html

LLVM 9.0 released LLVM defines a virtual instruction set that is similar to RISC machines but provides rich type information and data flow information. This allows on the one hand sophisticated transformations of the object code, on the other hand, the information can be attached to the executable program. This allows further transformations during the link, at run time, and at the executable itself while the program is not running. One of the biggest changes in LLVM 9 is that the RISC V architecture is no longer experimental. The basic instructions for RV32I and RV64I as well as the MAFDC extensions are supported. Both 32-bit and 64-bit support the hard-float and soft-float binary interfaces. What's new in 64-bit ARM are Scalable Vector Extension 2 (SVE2) and Memory Tagging Extensions (MTE). Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27457/llvm-90-freigegeben.html

LLVM 9.0 publié

LLVM se définit comme un jeu d'instructions virtuelles similaire aux machines RISC, mais qui fournit une information de type riche et des informations sur le flux des données. Ceci permet, d'un côté, des transformations sophistiquées du code objet, de l'autre, les informations peuvent être attachées à un programme exécutable. Ceci permet d'autres transformations pendant la liaison, durant le fonctionnement, et avec l'exécutable lui-même quand le programme ne tourne pas.

Un des plus gros changements de LLVM 9.0, c'est que l'architecture RISC V n'est plus du tout expérimentale. Les instructions de base pour RV32I et RV64I, ainsi que les extensions MAFDC sont supportées. Les 32-bit et les 64-bit supportent les interfaces binaires « hard-float » et « soft-float ». Ce qui est nouveau dans les ARM 64-bit, c'est la Scalable Vector Extension (SVE2 - Extension vectorielle redimensionnable) et les Memory Tagging Extensions (MTE - Extensions des étiquetages de la mémoire).

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27457/llvm-90-freigegeben.html

Oracle Autonomous Linux Is The World’s First Autonomous OS Oracle Autonomous Linux OS has been announced to simplify cloud computing needs for server-side computers. It is the world’s first autonomous operating system and comes with Oracle OS management services. Oracle Autonomous Linux OS will mainly be used as a server-side solution on an enterprise scale. This Linux OS will provide a great deal of elasticity and peace of mind in maintaining cloud servers. It is mainly employed to make the process of patching, scaling, and maintaining cloud servers completely autonomous. According to the company, the new automated OS can offer monitoring capability and control over systems no matter if they run Linux, Windows or the latest Autonomous Linux. With the help of machine learning, the cloud infrastructure API can perform automated patching, security reporting, and configuration management. Source: https://fossbytes.com/oracle-autonomous-linux-os/

Linux Autonomous d'Oracle est le premier OS autonome au monde

L'OS Linux Autonomous d'Oracle a été annoncé pour simplifier les besoins informatiques dans le nuage pour les ordinateurs côté serveurs. C'est le premier système d'exploitation autonome au monde et il sort avec les services de gestion des OS d'Oracle. L'OS Linux Autonomous d'Oracle sera principalement utilisé comme solution côté serveur à l'échelle de l'entreprise. Cet OS Linux fournira beaucoup de souplesse et de tranquillité d'esprit dans la maintenance des serveurs pour le nuage. Il est principalement employé pour rendre complètement autonomes les processus de correction, de dimensionnement et de maintenance de l'autonomie sur les serveurs dans le nuage. D'après l'entreprise, le nouvel OS automatisé peut offrir des capacités de supervision et de pilotage sur des systèmes, qu'ils tournent sous Linux, Windows ou le dernier Linux autonome. Avec l'aide de l'apprentissage machine, les API de l'infrastructure du nuage peuvent réaliser automatiquement des corrections, des rapports sur la sécurité et la gestion de la configuration.

Source : https://fossbytes.com/oracle-autonomous-linux-os/

11

Linux Kernel 5.3 Gets First Point Release, It's Now Ready for Mass Deployments Released by Linus Torvalds on September 15th, Linux kernel 5.3 is the latest and most advanced kernel series for Linux-based operating systems and introduces support for the Intel Speed Select feature to make power tuning much easier on some Xeon servers, as well as support for AMD Radeon Navi GPUs in the AMDGPU driver. Greg Kroah-Hartman released the first point release of the Linux 5.3 kernel series, Linux 5.3.1, which marks the Linux 5.3 kernel as stable on the kernel.org website, meaning that it is now ready for mass adoption and deployments across all Linux-based operating systems. Source: https://news.softpedia.com/news/linux-kernel-5-3-gets-first-point-release-it-s-now-ready-for-mass-deployments-527518.shtml

Le noyau Linux 5.3 atteint sa première publication ponctuelle ; il est prêt maintenant pour des déploiements massifs

Publié par Linus Torvalds le 15 septembre, le noyau Linux 5.3 est la série de noyaux la plus récente et la plus avancée pour les systèmes d'exploitation basés sur Linux, et elle introduit un support pour la fonctionnalité Intel Speed Select (sélection de vitesse d'Intel) pour rendre l'ajustement de la puissance plus facile sur certains serveurs Xeon, ainsi qu'un support des puces graphiques Radeon Navi d'AMD dans le pilote AMDGPU. Greg Kroah-Hartman a publié la première publication ponctuelle de la série de noyau Linux 5.3, la 5.3.1, ce qui rend le noyau Linux 5.3 stable sur le site Web kernel.org, signifiant qu'il est maintenant prêt pour une adoption et des déploiements de masse sur tous les systèmes d'exploitation basés sur Linux.

Source : https://news.softpedia.com/news/linux-kernel-5-3-gets-first-point-release-it-s-now-ready-for-mass-deployments-527518.shtml

Parrot 4.7 Ethical Hacking OS Released with Linux Kernel 5.2, MATE 1.22 Desktop Coming more than four months after version 4.6, the Parrot 4.7 release is here with up-to-date penetration testing and ethical hacking tools for security researchers and everyone else how wants to get started with security releated tasks. Powered by the Linux 5.2 kernel, Parrot 4.7 introduces a new sandbox behavior to make it easier to use sandboxed apps. Also new in the Parrot 4.7 release is a revamped penetration testing menu structure that makes it easier to access your favorite pentesting tools in a logical hierarchical structure, along with new tools for pentesters. More pentesting apps are available in the official software repositories and even more are coming in the next weeks and months. Source: https://news.softpedia.com/news/parrot-4-7-ethical-hacking-os-released-with-linux-kernel-5-2-mate-1-22-desktop-527520.shtml

L'OS de piratage éthique Parrot 4.7 publié avec le noyau Linux 5.2 et le bureau MATE 1.22

Arrivant plus de quatre mois après la version 4.6, la publication Parrot 4.7 est là avec des outils de tests de pénétration et de piratage éthique à jour pour les chercheurs en sécurité et toute personne qui veut commencer des tâches en lien avec la sécurité. Propulsé par le noyau Linux 5.2, Parrot 4.7 présente un nouveau comportement du bac à sable pour faciliter l'usage des applis pour bac à sable. Ce qui est aussi nouveau dans Parrot 4.7, c'est la structure du menu de test de pénétration qui a été refondue, rendant plus facile l'accès à vos outils de test de pénétration favoris, avec une structure hiérarchique logique, associée à de nouveaux outils pour les testeurs. Le nombre d'applis de tests de pénétration disponibles croît dans les dépôts logiciels officiels et d'autres sont attendus en supplément dans les semaines et les mois prochains.

Source : https://news.softpedia.com/news/parrot-4-7-ethical-hacking-os-released-with-linux-kernel-5-2-mate-1-22-desktop-527520.shtml

Ubuntu 19.10 with a little ZFS As early as 2015, Mark Shuttleworth had announced ZFS as standard. Back then, if there was only a PPA for retrofitting or ZFS on FUSE, Canonical has been offering an appropriate driver based on ZFS on Linux since Ubuntu 16.04 »Xenial Xerus«, which is able to manage mass storage via ZFS. The long road to use as a root file system will bear fruit for the first time with Ubuntu 19.10 »Eoan Ermine«, as the developer Didier Roche reports in the Ubuntu blog. In the installer, there will be an even more experimental option to set ZFS as the root file system. This should initially apply only to the desktop version and initially offer only a few options for partitioning. Initially, the creation of pools and datasets for root and user is provided. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27464/ubuntu-1910-mit-ein-wenig-zfs.html

Ubuntu 19.10 avec un peu de ZFS

Dès 2015, Mark Shuttleworth a annoncé ZFS comme un standard. Alors, s'il y avait un seul PPA pour le retrofit ou ZFS sur FUSE, Canonical offre un pilote approprié basé sur ZFS sur Linux depuis Ubuntu 16.04 « Xenial Xerus », capable de gérer le stockage de masse via ZFS.

La longue route vers son usage comme système de fichiers de base portera ses fruits pour la première fois avec Ubuntu 19.10 « Eoan Ermine », comme le développeur Didier Roche le rapporte dans le blog d'Ubuntu. Dans l'installeur, il y aura une option encore plus expérimentale pour régler ZFS comme système de fichiers racine. Cela ne sera appliqué au début qu'à la version de bureau et elle n'offrira d'abord que quelques options pour le partitionnement. Au début, la création de groupes et des jeux de données pour le root et l'utilisateur seront fournis.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27464/ubuntu-1910-mit-ein-wenig-zfs.html

Canonical Releases New Kernel Live Patch for Ubuntu 18.04 LTS and 16.04 LTS The new Linux kernel live patch is here to address just a single security vulnerability, namely a buffer overflow (CVE-2019-14835) discovered by security researcher Peter Pi in Linux kernel's virtio network backend (vhost_net) implementation, which could lead to DoS attacks. If you're using the Canonical LivePatch service on your Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) or Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus) operating system, it is recommended to apply the newest kernel live patch as soon as possible to mitigate the aforementioned security vulnerability. Source: https://news.softpedia.com/news/canonical-releases-new-kernel-live-patch-for-ubuntu-18-04-lts-and-16-04-lts-527536.shtml

Canonical publie un nouveau correctif à vif du noyau pour Ubuntu 18.04 LTS et 16.04 LTS

Le nouveau correctif à vif du noyau arrive pour ne résoudre qu'une seule vulnérabilité, en l’occurrence un débordement de pile (CVE-2019-14835), découverte par le chercheur en sécurité Peter Pi dans l'implémentation de l'arrière-plan du réseau virtio (vhost_net) du noyau Linux, qui peut conduire à des attaques DoS. Si vous utilisez le service LivePatch de votre système d'exploitation Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) ou Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus), il est recommandé d'appliquer le plus récent correctif à vif du noyau dès que possible pour réduire la vulnérabilité de sécurité mentionnée ci-dessus.

Source : https://news.softpedia.com/news/canonical-releases-new-kernel-live-patch-for-ubuntu-18-04-lts-and-16-04-lts-527536.shtml

12

Zorin OS 15 Education Edition Officially Released, Based on Ubuntu 18.04 LTS Talking advantage of all new GNU/Linux technologies and features of the Zorin OS 15 operating system, which was released in early June 2019, the Zorin OS 15 Education Edition is packed with a great selection of educational apps for all educational levels, aiming to provide a free alternative to the Microsoft Windows OS in schools and other educational institutions. Highlights of the Zorin OS 15 Education Edition operating system include the Veyon app to allow teachers to view and control what students are doing on their computers in the class, Childsplay and eduActiv8 apps with new educational games for preschoolers and primary school students, and the Musescore app for writing music sheets. Source: https://news.softpedia.com/news/zorin-os-15-education-edition-officially-released-based-on-ubuntu-18-04-lts-527562.

Zorin OS 15 Education Edition, basé sur Ubuntu 18.04 LTS, publié officiellement

Utilisant avantageusement toutes les nouvelles technologies et fonctionnalités du système d'exploitation Zorin OS 15, qui a été publié en juin 2019, Zorin OS 15 Education Edition est ficelé avec une superbe sélection d'applis éducatives pour tous les niveaux scolaires, en ayant pour but de fournir une alternative libre à Microsoft Windows dans les écoles et les autres institutions éducatives. Les points forts du système d'exploitation Zorin OS 15 Education Edition comprennent l'appli Veyon permettant aux enseignants de voir et de contrôler ce que les élèves font sur leurs ordinateurs pendant la classe, les applis Childsplay et eduActiv8 avec de nouveaux jeux éducatifs pour les pré-scolaires et les élèves du primaire, et l'appli Musescore pour écrire des partitions musicales.

Source : https://news.softpedia.com/news/zorin-os-15-education-edition-officially-released-based-on-ubuntu-18-04-lts-527562.shtml

First Librem 5 Linux Phones Start Shipping to Customers Around the World Earlier this month, Purism announced their shipping plans for the Librem 5 Linux smartphone, which has been in development since October 2017. Two years later, the Librem 5 phones will finally start ship to customers who pre-ordered them, in batches, until Q4 2020. The first batch, will start shipping from September 24th until October 22nd. Librem 5 promises to be the very first smartphone on the market that focuses only on security and privacy by not tracking, nor exploiting your digital life. It features hardware encryption, layered security protection, hardware kill switches, decentralized and IP-native communication, and user controlled source code. Source: https://news.softpedia.com/news/first-librem-5-linux-phones-start-shipping-to-customers-around-the-world-527544.shtml

Les premiers téléphones Linux Librem 5 commencent à être livrés aux clients dans le monde entier

Plus tôt ce mois-ci, Purism a annoncé son planning de livraison du smartphone Librem 5 Linux, qui est en développement depuis octobre 2017. Deux ans plus tard, les téléphones Librem 5 seront livrés enfin aux clients qui les ont pré-commandés, par lots, jusqu'à Q4 2020. Le premier lot sera livré du 24 septembre au 22 octobre. Librem 5 promet d'être le tout premier smartphone du marché qui se focalise sur la sécurité et le respect de la vie privée en ne traçant pas, ni en exploitant votre vie numérique. Il dispose du chiffrage matériel, d'une protection de sécurité en couches, de touches matérielles pour l'arrêt, d'une communication décentralisée et nativement basée sur IP et d'un code source sous le contrôle de l'utilisateur.

Source : https://news.softpedia.com/news/first-librem-5-linux-phones-start-shipping-to-customers-around-the-world-527544.shtml

Patent lawsuit against Gnome Foundation In a brief note, the Gnome Foundation mentions that it was sued by a Texas company called Rothschild Patent Imaging. The company accuses the Gnome Foundation of violating US Patent 9,936,086 with its Shotwell (and F-Spot) program. Shotwell, originally developed by the Yorba Foundation, is a program for organizing photos for gnomes. It allows you to import photos from the camera, view, edit and share them. Obviously, Rothschild Patent Imaging believes that the Gnome Foundation sells the programs. That's what the indictment (PDF) sounds like, which demands patent fees and damages from the Gnome Foundation. Neil McGovern, managing director of the Gnome Foundation, has announced, according to the announcement, that the Gnome Foundation does not consider the lawsuit to be justified. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27473/patentklage-gegen-gnome-foundation.html

La Gnome Foundation poursuivie pour des licences

Dans une courte note, la Gnome Foundation mentionne qu'elle est poursuivie par une société texane nommée Rothschild Patent Imaging. Cette société accuse la Gnome Foundation de violation du brevet américain « US Patent 9,936,086 » avec le programme Shotwell (et F-Spot). Shotwell, développé à l'origine par la Yorba Foundation, est un programme d'organisation des photos pour Gnome. Il vous permet d'importer des photos depuis l'appareil photo, de les voir, les modifier et les partager. Évidemment, Rothschild Patent Imaging croit que la Gnome Foundation vend ses programmes. C'est ce que laisse penser l'accusation (PDF), qui réclame le paiement des droits pour les licences et des dommages à la Gnome Foundation.

Neil McGovern, le directeur général de la Gnome Foundation, a annoncé, d'après le communiqué, que la Gnome Foundation considère que les poursuites ne sont pas justifiées.

Source : https://www.pro-linux.de/news/1/27473/patentklage-gegen-gnome-foundation.html

Univention Corporate Server 4.4-2 released Two months after the first update of Univention Corporate Server (UCS) 4.4, the second update is now ready. According to the manufacturer, the new version 4.4-2 of the Univention Corporate Server contains numerous minor improvements and innovations. The REST API for the Univention Directory Manager, which was added as a beta version to the previous version, is now included as a stable version. The API connects applications to the UCS directory service; Access is via a web service via HTTPS, and the data is exchanged in JSON format. In terms of function, the REST API offers the same scope as the command line program udm. Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27470/univention-corporate-server-44-2-freigegeben.html

Univention Corporate Server 4.4-2 publié

Deux mois après la première mise à jour d'Univention Corporate Server (UCS) 4.4, la seconde mise à jour est maintenant prête. Selon le fabricant, la nouvelle version 4.4-2 d'Univention Corporate Server contient de nombreuses améliorations et innovations mineures. L'API REST pour le Univention Directory Manager, qui avait été ajoutée en tant que version bêta dans la version précédente, est maintenant incluse comme version stable. L'API connecte les applications au service d'annuaire d'UCS ; l'accès se fait via un service Web par https et les données sont échangées dans le format JSON. En termes de fonction, l'API REST offre la même couverture que le programme en ligne de commande udm.

Source: https://www.pro-linux.de/news/1/27470/univention-corporate-server-44-2-freigegeben.html

issue149/actus.txt · Dernière modification: 2019/10/22 10:56 par andre_domenech